# Critique BD

Les Blondes – Tome 16 Blonde attitude!

Les Blondes c’est une série de BD sur… les blondes, et oui! Une série consacrée à toutes les blagues sur les blondes et leur cerveaux très spécial. Le dernier tome vient de paraître.

Une série très « spéciale »

J’avoue j’ai souvent vu la série du coin de l’œil dans les rayons bandes dessinées de la Fnac ou de Virgin, (il faut dire qu’avec leurs couverture flashy on peut difficilement les rater!) mais je n’ai jamais pris le temps ou eu l’envie d’en ouvrir une. Au premier abord ces BD ont l’air des cadeaux « marrants » qu’on peut offrir juste pour la blague à une copine blonde.

Voilà maintenant c’est fait: j’ai lu une de ces BDs!

Difficile de vous raconter de quoi parle le [amazon_link id= »2302022998″ target= »_blank » container= » » container_class= » » ]tome 16[/amazon_link]. Le problème n’est pas de vous spoiler ou pas mais plutôt d’avoir quelque chose à raconter! En effet, dans le tome 16, il n’y a pas vraiment d’histoire. Le pseudo fil conducteur c’est la débilité flagrante et plus ou moins assumée des femmes et des filles blondes avec au programme tous les clichés qu’on a pu entendre à l’école primaire mais en moins bien. La BD est constituée d’une série de petits scetchs d’une page chacun dans lesquels une blonde (pas toujours la même) est mise en situation. Vous pourrez donc découvrir la blonde à une soirée, la blonde chez le marchand de légumes, en forêt, à la patinoire…

Une BD qui tue les neurones

Au final, cette BD était exactement ce à quoi je m’attendais… en pire! C’est un ramassis de blagues d’un goût moyen (j’en ai entendu des meilleures en primaire), rarement drôles, qui se suivent sans la moindre cohérence et qui pousse le cliché tellement loin que c’en est pathétique.

En plus, la blonde change tout le temps! Oui parce qu’encore si c’était toujours la même blonde qui était mise en situation, on pourrait peut être s’attacher à cette pauvre petite chose sans cerveau, mais non, même pas. Du coup on reste totalement externe aux histoires et tout ce qu’on arrive à penser c’est « Mais c’est quoi l’intérêt? ».

Bon un seul truc pas trop mal, ce sont les dessins qui au final sont très joyeux avec leurs couleurs pop partout. Oui la blonde passe bien à l’image! Mais malgré ça le dessinateur n’arrive pas à relever le niveau de médiocrité des scetchs.

En résumé, c’est une BD censée être comique mais qui n’est pas drôle du tout. Mon conseil: préserver votre cerveau: ne lisez pas ça! Aucun intérêt. Allez plutôt vous plonger dans la mini-série Cixi de Troy!

Note sur 10 2
Les Blondes, et plus particulièrement le tome 16, c'est une BD que j'avais jamais osé lire ou eu l'envie de lire. Maintenant que c'est chose faite: j'ai perdu quelques neurones tellement les blagues sont pas drôles et la série sans intérêt. Je me dis que s'ils en sont au tome 16, c'est qu'il y a quand même des gens qui achètent ces BD mais ça doit être uniquement pour faire des cadeaux rigolo puisque de ça n'a absolument aucun autre intérêt!
  • Les dessins aux couleurs pop
  • Les sktechs pas drôles
  • Les clichés poussés à l'extrême
  • Pas de personnage central (la blonde n'est jamais la même)

à suivre

Commentaires

5 réponses à “[Critique BD] Les Blondes – Tome 16 Blonde attitude!”

  1. dragrubis dit :

    Loin de moi l’idée de critiquer ta critique,
    Juste pour te dire que j’ai lâché la série vers le numéro 7 ou 8. A l’époque la blonde principale s’était Vanessa et sa fille (et leurs amies qu’on apercevaient plus qu’autre chose). Moi elle m’avait fait retomber en enfance : les même blagues, juste en image.

    Mais c’est vrai que la série n’a pas évoluée en bien.

  2. Choueps dit :

    Tu nous avais habitué à d’autres lectures ….
    Bah voila, quand on découvre avec le n°16, rien de plus normal que de tomber sur le fond du fond du fond des blagues sur les blondes ! Normalement, c’est Vanessa et ses keupines brunes, rousses ainsi que sa nièce ( désolé @dragrubis c’est bien TATA Vanessaaaa ! cela dit, j’ai bouffé le prénom de la nièce 😉 ) qui sont le fil conducteur de la série. Et on retrouve la dite nièce dans  » les mini blondes « .
    Les premiers numéros sont la mise en image des « blagues » sur les blondes dans un univers de mise en situations à l’image du « Martine » à la mer, à la campagne, au bureau, …. et oui certaines sont droles, connues mais droles 😛
    Je trouve ta note un poil sévère pour la série mais certainement juste pour ce n°16 !!!
    Merci à ma fille pour m’avoir supplié de lui acheter cette série, cela me permet de réagir. VdG, c’est vraiment éclectique en fait 😯

  3. Ysu dit :

    Une BD où je me demande encore où est son intérêt.

  4. MasterLudo dit :

    Blagues de potaches qui font rire Robert, série qui doit se vendre si on en est déjà au numéro 16, je préconise l’hypothèse « cadeau à thème con » ou « pas le temps de trouver mieux en faisant les courses pour ton anniversaire ». Ou la vengeance ?

    Va comprendre 😀

  5. MasterLudo dit :

    Purée la planche en extrait… Au secours :mrgreen:

à lire aussi

Articles similaires

# La vidéo du dimanche
29 façons de rester créatif