# Ciné

Yes man, Jim Carrey rattrapé par la belle Zooey Deschanel

YesMan_1.jpg

Synopsis

la vie de Carl tourne en rond, pas de futur, pas d’amour, pas de sexe, que dalle, rien , la loose complète. Un jour il décide de dire oui à la vie…

On dirait le pitch de menteur menteur non ?

Un Jim Carrey comme les autres

Le principe de base est assez tentant, on a vraiment envie de voir ce mec faire le fou. Mais ce principe est très mal exploité, c’est ridiculement plat, bien sûr certains passages sont assez drôles mais ils ont souvent rien à voir avec le pitch.

YesMan_2.jpg

Et puis Jim Carrey est vraiment déprimant, il joue de plus en plus mal et puis j’en ai marre de ses mimiques. Un tel scénario aurait mérité un meilleur script et un meilleur acteur, un jeu en nuance aurait pu en faire un bon film, j’aurai bien vu Steve Carell à la place. Heureusement la belle Zooey Deschanel sauve le film en amenant un coté romantique sucré et un peu fou, autant dans phénomène je l’ai détesté, autant là j’étais fou d’elle !

Bon on sourit quand même pas mal de fois, mais rien de mémorable…

Note sur 10 5
Un film sans prétention, qui plaira au fan de Jim Carrey. La jolie Zooey remonte le niveau mais ça reste assez plat...
  • Zooey Deschanel
  • Jim Carrey si on aime
  • Jim Carrey si on n'aime pas
  • Plat et mal exploité

à suivre

Commentaires

5 réponses à “[Ciné] Yes man, Jim Carrey rattrapé par la belle Zooey Deschanel”

  1. maab4 dit :

    D’habitude, au niveau cinematographique, quand je reussi a te suivre, je suis assez d’accord avec toi, mais la je trouve que as été un peu dur.

    ce n’est pas le film de l’année mais il ne merite pas tant de critique.

    moi je mettrais un petit 7/10.

    et pourtant je ne suis pas un fan de jim carrey

  2. Flagada dit :

    Moi j’aime plutôt bien Jim Carrey surtout dans Bruce tout puissant mais après c’est un humour et un jeu d’acteur qu’il faut apprécier. LOL

  3. funnounou dit :

    Pas daccord du tout avec toi, autant pour Slumdog Millionaire j’étais à fond derrière toi; autant là je ne te comprend pas.
    Jim Carrey est loin de ses mimiques du début, les rares qu’il fait dans ce film sont  » nécessaires » par rapoortà l’histoire et à l’instant T.
    J’ai trouvé qu’il avait un très bon jeu, même si certaines scènes auraient pu être coupées ou raccoucies.
    J’ai retrouvé dans ce film le Jim Carrey sérieux que j’avais vu dans The Truman Show.
    Bref, moi j’ai adoré, bien rigolé…ça m’a fait vraiment du bien…mêm si j’ai eu très peur de devoir faire une explication de texte pour la scène avec la mamie et ses dents dans le verre !
    Eh oui, on y était en famille et mon troll de 12 ans n’a pas percuté ( oufffff ) et ma mini-trollette n’a rien capté ( double ouffffff).
    Allez, A++

  4. pras dit :

    @Vous 3 trois :Jim Carrey reste Jim Carrey, c’est vrai que c’est moins voyant que dans Ace ventura ou menteur menteur, mais j’aurai vraiment un rôle en nuance mais c’est à cause du pitch . ne vous trompez pas je suis un fan du monsieur ! (fous Irene restera une des mes meilleurs films ( cm par cm) et puis il a été extraordinaire dans Eternel sunshine of a spotless mind

  5. Bzittt dit :

    J’avoue que Jim Carrey me laisse perplexe…
    Finalement c’est quand il joue ce pour quoi on le plébiscite que je ne l’aime pas, j’en ai soupé de ses grimaces agaçantes….
    Pourtant dans des films comme « man on the moon » (son meilleur pour moi) ou même le « Nombre 23 » (qui loin d’être un chef d’oeuvre est bien porté par Jim Carrey complètement inattendu dans ce type de film…je le trouve bon acteur. Une sorte de paradoxe Carrey muhu…

    Quand a « Yes Man » tu as tout dit on sourit pas mal, mais y’a un petit goût d’acte manqué, le film aurait pu être bien meilleur avec un autre acteur, peut être John Cusack….
    Et surtout le film aurait gagné en porté et en intelligence a proposer autre chose qu’un happy end sur convenu, une fin dramatique dans son propos et drole dans son traitement aurait très largement sauvé le film de la banalité que son ensemble renvoie …

à lire aussi

Articles similaires

# Critique ciné
Contagion
# Ciné
Babylon A.D.
# Critique Ciné
L’agence tous risques