# Ciné

Australia, le revival de l’épopée romantique

19008835.jpg

J’avais peur 2h30, la bande annonce qui pue l’eau de rose mais mon dieu que c’était bon !

Synopsis

Beaucoup de choses se passent dans ce film, je me contenterai donc de vous dire que c’est l’histoire d’une femme à la fin des années 30 qui décide de faire un voyage dans le bush australien pour revendre sa propriété. L’histoire est bien plus compliquée et longue, mais vous pourrez vous renseigner ailleurs (ou pas, personnellement je préfère en savoir le moins possible).

19011402.jpg

Pourquoi ce film est bon ?

C’est quoi le romantisme ? Pour moi c’est de l’amour, de la passion, du courage, de l’exotisme, de l’héroïsme, des valeurs ouvertes et de l’amour (J’ai déjà dit ça ?). Et ce film est un concentré de tout ça, il y a tellement à dire sur ce film qu’un pauvre article ne suffirait pas ; un livre pourrait y être écrit. On parle de la traite des aborigènes dans les années 30, des problèmes liés aux « creamy » (les métis) mais aussi du combat d’une femme dans un monde masculin, et puis il y a aussi l’histoire d’un homme avec des principes nobles, un héros des temps modernes, un mec, un vrai !

Sur le fond c’est impeccable, c’est le genre de film qui vous laisse avec autant de réflexion que de plaisir…

19030585.jpg

Sur la forme, c’est un peu plus mitigé (mais pas en mal hein !), ce film est un hommage aux films de la grande époque, aux films qui duraient vraiment longtemps, aux films qui ont imposés des codes. La liste des clins d’œil est tout bonnement hallucinante; de l’ouverture où on découvre Drover (Clint Eastwood ?) à l’omniprésence du magicien d’oz, à ces références s’ajoutent des scènes plus « kitch » , des scènes tournées en studio ou avec des effets spéciaux un peu old school (à mon avis).

Mais le tout est bien homogène, on prends un bon plaisir à passer de la référence élitiste à l’humour bien gras (miam le kangourou), bref ce film est « complet » , un terme que j’ai jamais utilisé pour un film, en effet on passe des scènes d’actions au scènes d’amour, de la réflexion à la détente, de l’émotion à la passion. Le tout sans rien casser de la trame dramatique…

Et je ne parle pas des acteurs, bon sang Hugh Jackman est vraiment monstrueux de sensualité (un vrai Clark Gable!), Kidman s’en sort bien mais sans surprise et puis il y a aussi Nullah interprété par Brandon Walters qui est à la fois le fil rouge et le narrateur de l’histoire.

Note ? 18/20

à suivre

Commentaires

9 réponses à “[Ciné] Australia, le revival de l’épopée romantique”

  1. Aleks dit :

    Ah enfin quelqu’un qui a bien aimé ce film 😉 Je compte aller le voir aussi mais jusqu’ici je n’ai lu et entendu que des critiques négatives donc ça me rassure un peu de lire ton billet 😉

  2. Flagada dit :

    C’est vrai que ce film n’a pas fait l’unanimité pourtant les bandes annonces donnent envie.

  3. PumpLeMouss dit :

    Moi jl’ai vu en V.O. … et c’était génial ! Jtrouvais certaines scène un peu tirée par les cheveux (cf. arrêter le troupeau de vaches folles) mais c’est aussi ce qui rendait l’ensemble féerique !

  4. Isabelle dit :

    Ça fait vraiment plaisir de lire des critiques positives!

    J’ai adoré ce film et je ne comprends vraiment pas pourquoi il a été ainsi malmené par la quasi-totalité des critiques de cinéma.

  5. SaN dit :

    C’est vrai que c’est un style un peu particulier. On a l’impression de regarder un vieux film avec les moyens d’aujourd’hui.
    Je peux comprendre pourquoi certaines personnes n’ont pas aimé. Mais moi j’ai adoré. Certaines scènes sont un peu too much, mais c’est ce qui rend le film magique.

  6. TardisGirl dit :

    Moi j’ai été déçue par ce film. Peut-être que j’en attendais trop en fan de Luhrmann que je suis… Je suis même déçue d’avoir été déçue, c’est dire !

  7. Jeremy dit :

    Juste pour dire que j’ai bien aimé le film même si je l’ai trouvé un peu (trop) long… peut-être qu’en deux parties ça aurait été plus facile 🙂 Finalement, assez bien mais pas non le super film de l’année.

  8. Stinky dit :

    Alors moi il me tente bien ce film! Je crois que je vais me laisser tenter!

  9. Moi dit :

    Mais dites moi on voit un de ses tétons à la mère Kidman ou je vois mal?
    En tout cas elle ne porte pas de soutifs sous sa chemise, elle remonte dans mon estime.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique de Film
Avatar, le film en 3D
# Critique Ciné
The Amazing Spiderman