# Critique Ciné

UnderWorld : Nouvelle ère

Un dimanche, il ne fait pas beau, j’ai du temps à tuer et je peux aller au ciné seule, deux choix s’offre à moi, Nicholas Cage le chauve ou la sublime Kate Beckinsale, oui je voulais me faire un petit plaisir coupable. Forcément, la combi en cuir moulante, ça truc le choix !

 Underworld

Après un opus décevant, le troisième où la belle n’était même pas là. On revient au présent où les vampires et les lycans se combattent toujours autant mais <<Here comes a New Challenger>> , oui les humains ont décidé de participer à cette guerre millénaire, le truc c’est qu’on est bien plus nombreux. Et puis nous on est pas con , on va faire des trucs bizarres avec les ADN , parce qu’on aime ça nous.

 Vampire sexy au soleil.

OK ok ok facile, mais la belle vampire a un pouvoir qui lui permet de pas mourir au soleil c’est magique. Sélène est capturé par les humains et on va faire des tests sur elle, ça rappelle un peu le pitch en carton de Resident Evil non ?

Faisons vite, faisons bien. Le film a du rythme, trop de rythme, on entend constamment du « bruit » oui du bruit, c’est limite fatiguant. Non pas au point de pas s’endormir bien sûr, mais au point que quand vous regardez vous êtes perdu dans l’action. Et de l’action il y en a plein tout plein, partout dans les sens, par moment c’est très graphique et on prend son pied (pour ne pas dire autre chose) quand on voit la belle sélène se déplacer partout, mais la plupart du temps, non c’est nul.

Et puis Kate Beckinsale est sous exploitée ou joue très mal car elle ne prononce pas plus de 10 lignes de tout le film, oui c’est le personnage principal. Y’a bien une petite chieuse super puissante, des lycans monstrueux mais bon c’est surtout très brouillon.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4EcOBAC0r1c[/youtube]

Note sur 10 4
Underworld est dans la lignée des autres, en moins bien mais le plaisir des yeux de "DAT ASS" est toujours là, à voir en DVD une soirée tranquille en disant qu'au moins les vampires sont stylés
  • Dat ASS
  • Kate kate KATE <3
  • Faussement rythmé
  • Brouillon

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Rebelle
# Critique Ciné
Limitless