# Chronique de Rédac

J’ai survécu trois mois sans smartphone

No-SmartphoneUne geekette sans smartphone, vous allez me dire que c’est comme une grenouille sans cuisse. Et vous auriez bien raison.

En juin dernier, j’ai perdu mon emploi. Avec les vacances qui approchaient, et afin de pouvoir continuer à voyager même fauchée, j’ai décidé de ne pas m’acheter de nouveau smartphone et de passer au forfait « free » de Free. Les abonnés ont droit à 2h de tel + sms illimités pour la modique somme de 0€ par mois.

Je suis pourtant la première à lever le doigt quand il faut vanter les mérites d’avoir internet dans sa poche, et sûrement pas la dernière à sortir son écran magique en soirée quand un ange passe. J’adore prendre des photos, tout le temps, partout, et c’est le summum de la classitude que de pouvoir les poster instantanément. Mon smartphone est aussi mon meilleur ami dans le métro, pour ni voir ni entendre ce qui se passe dans la rame. En somme je suis une accro du smartphone rien de plus classique.

Pourtant, après trois mois, je me porte à merveille. Bizarre…

Avoir internet dans sa poche

Hier soir, je cherchais le mot « Frostbite », pour expliquer à mes amis mécréants que le prochain Dragon Age et Battlefield 4 seraient complètement fous, grâce à ce nouveau moteur graphique. Le terme ne voulait pas venir (en tout cas pas la première partie du mot) et j’ai dû me débrouiller toute seule pour expliquer cette révolution graphique. Ils ont compris et semblaient intéressés.

Sans smartphone, je dois aussi lire les cartes de quartier en sortant des métros, et retenir les noms de rues et l’itinéraire une fois à la surface. Ça fatigue les neurones et ça ne fonctionne pas toujours. Du coup je marche un peu plus et j’arrive parfois en retard à mes rendez-vous.

En somme, sans internet dans ma poche, je dois faire marcher ma cervelle et accepter l’inexactitude de ma mémoire.

Poster instantanément

Je n’ai pas raconté mes vacances en images cet été. Une fois rentrée, j’ai survolé les photos des amis sur les réseaux sociaux et je me suis dit qu’on faisait tous la même chose. Les pieds dans le sable, sur un transat ou pas, un cocktail dans la main droite, les lunettes de soleil et le chapeau bien calés. Et le soir, après avoir lavé le sel et admiré notre bronzage en devenir, les sorties et la musique.

Honnêtement, mes vacances n’étaient ni mieux, ni pires que les vôtres, et tout le monde s’en fout de ne pas m’avoir vu la bouche grande ouverte, une Caïpirinha dans la main et une demi-douzaine dans le ventre.

Se couper du monde

Là, j’avoue, ça se complique. Prendre le métro sans smartphone, c’est se risquer à croiser des regards louches, voir les mendiants, entendre les musiciens ambulants, les enfants pleurer, les gens crier au téléphone…  J’ai ressorti mon vieux baladeur mp3 et j’ai pris l’un des nombreux livres de poche qui attendent depuis quelques années dans ma bibliothèque. À bien y penser, je crois qu’ils prennent la poussière depuis que j’ai acheté mon premier smartphone…

dance-with-dragons

Malheureusement, A Dance With Dragons n’est pas une option pour le métro

 

Vous allez me dire : et Twitter ? et les nouvelles ? et les jeux ? et la musique à partager ? Oui, certes. Un smartphone ça reste un outil merveilleux, et comme je l’ai dit plus haut, je suis la première à louer cette technologie si belle et si pratique.

Mais curieusement, après trois mois, je n’ai pas ressenti de réel besoin et il n’y a eu aucune situation où mon smartphone m’a cruellement manqué. Au contraire, je me sens plus libre. C’est surprenant pour une geekette, et du coup je vous propose d’en faire aussi l’expérience. Décrochez un moment, juste pour voir. Pour mieux voir.

 

[youtube]http://youtu.be/OINa46HeWg8[/youtube]

[Note de Pras] Je suis pas vraiment d’accord avec la demoiselle, j’en parle sur j’aime faire caca nue justement

à suivre

Commentaires

5 réponses à “[Chronique de Rédac] J’ai survécu trois mois sans smartphone”

  1. danie7LT dit :

    Ca fait maintenant 4 mois que je suis sans smartphone. Le plus chiant pour moi etant de ne plus pouvoir lire mes emails partout ou coder ou « bouloter », je me balade maintenant avec un netbook (old generation) dans le sac – le type linuxlite/resistant/incassable.
    Et je suis 100% d accord avec toi FattFrog, je suis retourne au bon vieux telephone qui sonne et c tout et ca suffit et j utilise waze sur le phone de ma femme 😛
    Bon j’ avoue ca a du etre plus facile pour moi qui n’ ai ni facebook ni twitter ni instagram ni ni ni (« mais il vient d’ou lui…. »)
    Ha mais g Google+ 😛

    Enjoy your life !

  2. Fattfrog dit :

    Cela fait aussi quatre mois en ce qui me concerne (petit décalage dû au délais de publication de l’article). Je me sens plus « connectée » au monde qui m’entoure depuis que je suis « déconnectée » de mon smartphone. Après ce n’est ni une critique envers les fervents du smartphone, ni une homélie en faveur d’un retour en arrière… juste mon témoignage sur l’expérience vécue 😉

  3. Hetitus dit :

    Je te félicite, pour ma part je pense qu’il est difficile de décrocher (pour toutes les raisons que tu mets en avant !)

    Mais je me souviens avec nostalgie, d’une période où partir en vacances voulait dire décrocher de son modem 56k. De ne pas pouvoir consulter ces mails pendants plusieurs jours. Et pourtant, après quelques jours de sevrage. Le besoin avait tendance à disparaitre!

    Faut-il voir internet comme une drogue… C’est un autre sujet.

  4. MasterLudo dit :

    Si je n’avais pas besoin d’un agenda et de maps, je me passerais aisément de smartphone.
    Mais ces deux trucs rythment ma vie…

  5. Kakarotto dit :

    Merci pour cet article !

    J’ai également vécu la même chose. Mon smartphone ayant rendu l’âme voilà plus d’un mois, et payer un nouveau smartphone plein pot ça coûte une blinde !!

    J’ai du ressortir mon vieux Nokia qui étonnement arrive à bien jouer son rôle (principal) pour les sms et les appels (même si il faut s’amuser à retaper les sms avec les 123 456…etc..lol)

    Merci Grenouille pour ce petit article fort sympathique.

    Kakarotto

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
Le dahlia noir
# Test longue durée
Casque audio AKG K271 MKII
# Critique Roman
911 – Shannon Burke