# Test

Monopoly Live

Déjà fin novembre et les produits de Noël sont de retour ! Le nouveau téléphone, le nouveau jeu vidéo, le nouveau jouet… avec plein de petites innovations, même les jeux de société n’échappent pas à cette règle. Eh oui, on reprend du vieux, on lui ajoute 2, 3 petits gadgets un peu high tech et hop un nouveau jeu, ça fait toujours son petit effet. (Décidément la stratégie Apple s’applique partout !)

C’est au tour du mythique Monopoly de se prendre un petit coup de lifting (ce n’est pas comme si c’était son premier) et devient Monopoly Live. Non, ce n’est ni le dernier MMOBG (Massively Multiplayer Online Board Game), ni même le Monopoly sur Xbox Live mais juste un Monopoly high tech. Dans une version précédente, on avait déjà vu l’apparition des cartes de paiement mais aujourd’hui, on a carrément une tour avec un robot qui coordonne la partie. Comme ça, pas de triche ! Du coup, on a plus de billets, plus de dés (c’est le robot qui les jette à votre place) mais un joli taxi qui est là pour apporter un peu d’imprévisibilité à un jeu qui au final en a perdu.

Après avoir mis en place le plateau, la partie commence, et là le robot vous propose soit de vous expliquer les règles, soit de les esquiver ou bien de lancer le mode de jeu rapide (oui car parfois, les parties sont un peu interminables donc ce n’est pas plus mal). Une fois que vous et le robot avez défini qui allait commencer (un indice : grâce au taxi), vous démarrer votre course effrénée à l’argent et à l’investissement immobilier !

Pour tirer les dés, on fait comment ? Il vous suffit simplement de couvrir votre pion.

« 6 ! Rue Vaugirard. J’achète ». Un simple coup de carte bancaire et c’est dans la poche. Si quelqu’un arrive sur une de vos propriétés, notre cher « robot » n’hésitera pas à vous le rappeler, une vraie balance !

Vous avez oublié sur quelle case aller ? Par de panique, votre nouvel ami « Œil de Sauron » est là, il n’oublie rien et vous appelle même par le nom de votre pion : « Chien, je ne vous vois pas. Vous devez être sur la case… ».

Raconté comme ça, le jeu peut paraître ennuyeux mais de nouveaux imprévus font leur apparition et apportent un peu de fun tel que des paris sur une course équestre, un krach boursier…

Concrètement ce

nous permet certes de connaitre les vraies règles mais on perd le fun. La pile de billets, les dés, la banque (plus personne ne s’occupe de (voler) l’argent à la banque), la triche… on ne retrouve plus rien et on reste très passif. Pour les personnes ayant joué au Monopoly classique, c’est sympa la première fois mais vous aurez vite l’impression que la partie est jouée d’avance. Le sentiment que tout est contrôlé par un robot casse le fun.

Le point positif c’est qu’il n’y a plus de prise de tête, de triche et autres disputes futiles. Selon moi ce jeu s’adresse à des personnes n’ayant jamais connu le Monopoly classique ou simplement à ceux qui souhaitent un jeu où ils se laissent guider ce qui laisse du temps pour discuter ou boire un verre.

Note sur 10 5
Une valeur sûre du jeu de plateau qui malgré l’intégration de la tour perd de son « fun » du fait qu’elle gère toute la partie (banque, dés, transactions…) mais empêche toute triche possible.
  • La tour (au début)
  • Pas de triche
  • Les nouveautés telles que le taxi ou les mini-jeux surprises
  • Le mode "Partie rapide".
  • La tour
  • On devient passif.
  • On ne tire plus les dés

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Test portable
Dell Studio 1558