# Test longue suée

MIO Alpha : la première montre cardio sans ceinture

MIO Alpha un cardio pas comme les autres

MIO Alpha, un cardio pas comme les autres

Ce produit est révolutionnaire. Oui oui. Vous connaissez tous le petit boîtier avec une lumière qu’on accroche au doigt des patients à l’hôpital pour suivre le rythme cardiaque du malade ? Eh bien ça arrive enfin au poignet d’une montre, et c’est MIO qui la signe, après un début en mode Kickstarter. Le public qui pousse un produit innovant jusque sur les étagères d’une marque qui va ensuite le rendre disponible partout dans le monde. Bien joué !

MIO Alpha comment ça marche ?

Très simplement. La montre émet une puissante lumière via deux LED vertes sur le dessus de votre poignet, puis un capteur photo visualise votre rythme cardiaque en observant vos veines et… c’est tout ! Un peu comme les apps pour smartphone qui tentent de faire de même avec peu de succès grâce au flash de votre téléphone.

MIO Alpha surveille vos vaisseaux sanguins pour calculer votre rythme cardiaque

MIO Alpha surveille vos vaisseaux sanguins pour calculer votre rythme cardiaque

La technologie n’est pas nouvelle, mais sur une montre ça l’était. Oh bien sûr par le passé il existait déjà des montres avec un « trou » dans lequel glisser son doigt mais ça n’assurait du coup pas une mesure continue. Il existait aussi une montre avec un strap sur un doigt sur lequel était placé le capteur et un fil qui le reliait à la montre. Pas terrible terrible.

Les deux LED qui éclairent votre peau sont vraiment TRES puissantes !

Les deux LED qui éclairent la peau sont très puissantes !

Ici on cumule faible poids, mesure précise, montre qui intègre tout, autonomie et connexion bluetooth 4.0 smart. Bref un produit fini, fiable et utilisable et ça c’est une première mondiale.

Points forts de la MIO Alpha

Le premier point fort reste l’absence de toute ceinture abdominale. Rien à mettre en place, confortable dans toutes les situations, c’est un vrai critère pour moi.

Le second reste son autonomie délirante, j’y consacre un paragraphe plus bas.

Enfin le troisième c’est la connexion Bluetooth 4.0 smart qui est une déclinaison spéciale basse consommation afin de ne pas tuer la batterie de votre smartphone quand la montre s’y connecte pendant toute la durée de votre ballade en vélo ou votre session fitness hardcore.

La LED frontale vous indique, par rapport à votre configuraiton, si votre pouls est trop bas (fainéant !), dans la zone ou trop haut (+ bips)

La LED frontale (configurable) indique si votre pouls est trop bas (fainéant !), dans la zone ou trop haut (+ bips) ce qui est pratique pour courir avec le smartphone en bandoulière par exemple

Légère, dotée d’un bracelet confortable, la MIO Alpha c’est vraiment le cardio qui se fera oublier à votre poignet jusqu’à ce qu’il bippe parce que votre fréquence est trop haute ou basse.

Une autonomie sans défaut

L’autonomie, le nerf de la guerre.

Bluetooth, deux LED puissantes pour lire vos vaisseaux sanguins, LED en façade pour savoir dans quelle zone on se trouve, bips, batterie rechargeable en USB, tous les indicateurs étaient allumés au rouge pour avoir une montre qui tient au mieux 4h en début de vie comme certaines ceintures cardio bluetooth !

Le connecteur est aimanté à la manière du chargeur d'un macbook pro, pratique !

Le connecteur est aimanté à la manière du chargeur d’un macbook pro, pratique !

Il n’en est rien. Actuellement j’en suis à :

– 10+ heures de suivi fitness

– deux nuits de 8h avec surveillance (pour le fun, rassurez-vous)

– une journée complète de 24h cardio allumé

Et seule une barre (sur les trois) de l’indicateur de batterie a disparu. Autant dire que même avec quelques années d’usure dans les dents elle devrait toujours tenir le choc tant que vous l’utilisez régulièrement. Oubliez-la deux ans dans un placard et il y a de bonnes chances que la batterie soit irrécupérable.

Le câble USB est un peu court surtout avec la montre qui impose de la poser ouverte pour la stabilité

Le câble USB est un peu court surtout avec la montre qui impose de la poser ouverte pour la stabilité

Pour l’instant je n’ai pas trouvé d’indice d’une éventuelle dispo d’une batterie de rechange. On peut espérer que les éléments ont un format et une tension standard, si c’est le cas et avec les vis du fond qui promettent une ouverture possible, on devrait pouvoir s’en sortir avec un fer à souder et une communauté qui va vous dire quelles cellules de batterie ouvrir.

Bluetooth 4.0, iPhone ou Android ? (réponse pomme)

Le bluetooth 4.0 smart est un protocole peu gourmand qui prend soin de votre batterie de smartphone. Oui mais de quel smartphone ?

Comme d’habitude, chez Apple, c’est simple car ils ont été les premiers dans le secteur à s’y mettre. À partir de l’iPhone 4S ou de l’iPad de 3e génération, le tout avec iOS5, tout fonctionne et les applications de qualité y foisonnent depuis deux ans environ.

Côté Android c’est plus compliqué. Il faut déjà avoir une puce bluetooth compatible (les dernières le sont en général) et un constructeur qui vous propose Android 4.3 ou a décidé d’implémenter les drivers BT 4.0 directement lui-même (Galaxy S3/S4/Note par exemple) ou une application qui les embarque avec des drivers compatibles avec votre matériel. La 4.3 est sortie il y a un mois et c’est elle qui va rendre la plateforme réellement compatible BT 4.0 et les applications vont suivre.

Du coup aujourd’hui j’utilise une app sur iPhone tant celles sur Android sont encore majoritairement incompatibles ou expérimentales et souvent un peu artisanales encore. On en reparle dans un an quand la 4.3 et plus d’Android sera plus répandue. 🙂

Points faibles de la MIO Alpha

Le premier concerne la longévité. Batterie interne, bracelet qui sert de boîtier, connecteur de recharge propriétaire, tout est fait pour causer des soucis sur le long terme et pour l’instant aucune pièce de rechange n’est disponible sur le site de MIO (ici) pour l’Alpha.

Ensuite la MIO Alpha ne sait correctement lire que votre pouls. Vous courez et aimeriez un gps, vous marchez et souhaitez un podomètre, vous voulez faire votre séance uniquement avec la montre puis décharger le résultat dans une app ou un soft ? Impossible. La MIO Alpha surveille votre pouls mais ne l’historise pas. Toute l’intelligence est déportée dans votre smartphone.

Il y a donc des sports (eau, chocs, etc) où l’Alpha ne sera donc pas à l’aise du tout.

Du coup l’autre point faible majeur de la MIO Alpha c’est son prix qui ne se justifie que par la nouveauté, la qualité de la mesure et l’exclusivité de la méthode en mobilité. Toutes les autres méthodes du genre sont statiques et unitaires, ici le suivi est permanent et mobile.

MIO à priori possède l’exclusivité de cette mesure pour les montres, la technologie appartiendrait à Philips Care et finalement la MIO était un kickstarter à la base. Bref pour ceux qui trouvent l’idée géniale mais veulent un peu plus de fonctions et un prix plus abordable, attendez un peu, elle ne restera sans doute pas seule dans son genre 😉

Mon avis sur la MIO Alpha

Voilà un produit bien spécifique, tellement spécifique que j’espère que cela ne va pas affecter trop ses ventes et qu’il aura de nombreuses déclinaisons.

De mon côté je cherchais à savoir si la techno avait éclos car j’avais besoin d’un cardio depuis peu pour mon activité physique et je ne voulais pas de ceinture abdo. Si le MIO Alpha n’était toujours pas produit en série j’aurais attendu (je n’ai pas participé au Kickstarter d’origine).

Maintenant les points faibles sont nombreux et il faut en avoir conscience. La plateforme n’est pas prête sur Android pour l’accueillir correctement, l’Alpha est cher, il n’a pas encore ses pièces de rechange dispo, il ne contient pas de puce gps pour les gens qui courent, pas de podomètre pour en faire un acteur « gamifiant » de la remise en forme au quotidien.

La MIO Alpha correspondait à mon cahier des charges excepté pour le prix.. mais j'ai craqué tout de même ^^

La MIO Alpha correspondait à mon cahier des charges excepté pour le prix.. gros craquage ^^

Bref c’est un bon cardio pour sport non extrême, il est confortable, avec une autonomie parfaite et une connexion au top avec votre téléphone compatible Bluetooth 4.0 smart.

J’en suis totalement satisfait d’où la note, mais si vous avez un Android, que vous pratiquez le canyoning et que vous courez la nuit il mérite un zéro pointé pour votre usage.

En espérant vous avoir aidé si vous hésitez à l’acheter 😉

 

Note sur 10 9
La cardio dont j'avais besoin, le cardio ultime pour ceux qui ont les mêmes critères, le cardio le plus inutile au monde dès que les besoins changent un peu. En gros si vous appréciez de déporter toute l'intelligence dans votre smartphone c'est bon, si vous avez besoin d'un simple cardio c'est bon, pour tout le reste ce cardio est inutile.
  • Très confortable sans cette démoniaque ceinture abdominale que je déteste (piles, contacts, confort, mise en place) et ne supporte pas.
  • Autonomie démoniaque (détails dans l'article).
  • Bluetooth smart 4.0 = votre smartphone ne se fait pas drainer sa batterie.
  • Mesure très précise, même en cas d'activité avec chocs, au pire il suffit de resserrer un cran le bracelet et c'est bon.
  • Pas de pile bouton, pas de recharge toutes les 4 heures, c'est vraiment un plus de cette montre.
  • Capable d'un monitoring H24 si nécessaire tant l'autonomie est excellente.
  • Hors de prix pour un simple cardio.
  • Aucune fonction autre que celle du cardio.
  • Pas de rétro-éclairage pour ceux qui courent en fin de journée.
  • La recharge USB c'est bien, mais avec un câble propriétaire non disponible en pièce détachées c'est moins bien. 🙁
  • La MIO Alpha est étanche au strict minimum, interdiction d'utiliser les boutons sous l'eau, 3ATM = pas de natation, bref vous pouvez la laver sous l'eau, courir avec sous la pluie et transpirer, mais ça s'arrête là.
  • Ne convient pas aux activités mettant la montre en danger, pas qu'elle soit fragile mais en l'absence de pièces de rechange ça consiste à se balader avec un billet de 200€ scotché au poignet.
  • Si vous avez un poignet extrêmement fin, elle peut ne pas tenir en place voire ne pas faire contact et donc ne pas réussir à lire votre pouls. Attention, pour ça il faut un poignet plutôt féminin et même là il faut qu'il soit extrêmement fin. Idem si vous avez un poignet vraiment énorme, du genre de ceux où les montres classiques ne vous vont pas. Entre ces deux extrêmes c'est bon ça passe et le réglage est fin, le bracelet confortable.

à suivre

Commentaires

3 réponses à “[Test longue suée] MIO Alpha : la première montre cardio sans ceinture”

  1. Serge Darcy dit :

    Toutes les pièces de rechange sont disponibles chez le distributeur de la marque. La batterie se change lorsqu’elle est usée.

  2. MasterLudo dit :

    << chez le distributeur de la marque >>

    Auriez vous une url ?

  3. Philippe Mourigeau dit :

    Il me semble que chez TomTom il y en a déjà une qui fait GPS et cardio poigné depuis plusieurs mois avec enregistrement interne et transfert sur pc avec mysport .