# Revue de Manga

Gunnm Tome 15 et Pluto Tome 8

La fin arrive et je tremble, du moins pour Gunnm , car pour Pluto c’est la fin, une fin magnifique dans la lignée du manga. Pour Gunnm ça arrive et on le sent !

Gunm Tome 15

C’est fatiguant de redire à chaque fois que Gunnm est une tuerie, que j’aime Gally d’amour et que je suis comme un fou à chaque sortie de manga, oui c’est le cas, je l’aime cette dame. Et voilà qu’enfin elle est de retour, après un tome 14 très sympa mais où on ne la voyait pas du tout ( une case je crois), le combat final est arrivé et ça envoie du lourd très vite!

Kishiro est meilleur de manga en manga, ici ça devient fou, les combats sont d’une lisibilité hors du commun et le coté épique des enjeux se fait ressentir. Il ajoute même une dernière menace sur Gally, oui parce que maintenant la belle semble presque invulnérable, et relance ainsi le suspsens pour la fin du manga, oui je pense que ça va bientôt finir et le final risque d’être splendide. Gunnm est vraiment ma série de cœur, la série qui m’a mis aux mangas à vrai dire ! Alors si vous n’avez pas encore lu cette saga, vous ratez vraiment quelque chose !

Pluto Tome 8

En parlant de chef d’oeuvre, voilà la fin d’une petite saga, celle de Urasawa qui reprend Tezuka, comme beaucoup je suis fan du monsieur, pour son oeuvre complète, je le considère un peu comme l’artiste des mangakas, le monsieur qui peint les gens avec le manga. Bref, ce tome 8 est le dernier, les enjeux ont déjà été finalisés dans le tome 7, ça sera fort mais on sent une détresse des personnages, si vous n’avez pas lu Pluto, je ne vais pas vous spoiler (quoique), mais le combat entre Pluto et le robot qui reste, n’est pas le centre du manga, étrangement ce sont les sentiments et les implications qui sont omniprésentes, le combat est secondaire.

On assiste impuissant à une fin du monde programmée par des IA, pour protéger les hommes, du grand classique de science-fiction, si la fin n’est pas très originale, elle est belle assurément. On retrouve un peu la poésie de Tezuka, la postface aide encore plus à la compréhension de toute l’oeuvre. Pluto est fini et ça finit très bien, encore un manga à lire absolument, un chef d’oeuvre  tout simplement.

à suivre

Commentaires

4 réponses à “[Revue de Manga] Gunnm Tome 15 et Pluto Tome 8”

  1. crazyball dit :

    La même chose pour Gunnm, grâce a Gally je ne décroche plus de l’univers manga depuis des années.

    Vite le salaire que j’aille m’acheter ce tome 15 !

  2. Julien dit :

    Petite question quelle actrice pourrait incarner gally?

  3. Pras dit :

    @Julien bonne question , jessica Alba je pense ( oui oui DArk Angel tout ça :p )

  4. NFX dit :

    Le ZOTT touche à sa fin. Je n’ai qu’un mot à dire : Enfin !!
    Yukito ne semble plus trop savoir où aller et il est tombé dans les travers du tournoi « DBZ » avec le commentateur et les explications barbantes a souhait sur les techniques de plus en plus obscures.
    Ce manga perd de son âme de son aura un peu plus à chaque tome. Là où dans l’œuvre originale, Gally luttait contre les événements en perdant un peu plus d’amis, de liberté et se perdant elle même a chaque combat « épique », on nous sort ici une Gally fantôme, de moins en moins charismatique et attachante. Si Yuki veut faire d’elle un robot il y arrive. Là où j’étais triste pour elle à la mort de Yugo, d’Ido, aux diverses trahisons et aux gens qui la rejettaient, je suis, dans GLO, devenu insensible à ce qui lui arrive.

    Je suis perdu dans GLO, univers froid et austère loin du cyberpunk post apo que j’affectionnais particulièrement. Même le nouveau style graphique de Gally me déplait, il parait moins travaillé plus brouillon, Yuki semble s’eclater à dessiner Zekka et Sechs. Sechs qui devient malgré lui le personnage qui éclipse Gally dans le rôle principal. Présent dans la majorité des tomes, bien plus que Gally, bénéficiant d’un visuel amélioré et d’un pan de scénario entier.

    Dans Gunnm, Den était impressionant, son corps immense forgé uniquement par un être dont la volonté était animée de haine pure constituait le plus redoutable adversaire physique que Gally affronta. Je m’imagine toujours Den en comparaison aux monstres absurdes du ZOTT. Pauvre Den, il a subit le syndrome DBZ en devenant aussi fort que Freezer face a SanGoku hypersuperarchi sayen niveau trouzemille…Surenchère de techniques et puissances qui a fini d’achever ma patience.

    Au final GLO s’encombre de bien trop de chose rendant le manga confu et difficile a suivre notamment avec les phases indigestes du ZOTT.
    15 tomes qui auraient très bien pût s’affranchir d’au moins 4 inutiles et incohérents.

    Gunnm se dévorait, on versait sa petite larme à la fin de chaque tome sachant leur nombre très limité. L’histoire était dense et forte en potentiel émotionnel, graphiquement juste et irréprochable.
    GLO obtient tout juste la mention du « Wai ça se laisse lire ». Décevant

à lire aussi

Articles similaires

# Comics
Secret War