# Preview

Rocksmith


« Ça vous branche de découvrir en avant-première Rocksmith chez Ubisoft ? »


Voici en substance le mail qui est arrivé sur l’adresse des rédacteurs de V2G, en provenance de notre chef bien-aimé. Autant vous dire qu’il n’a pas fallu nous prier beaucoup pour qu’on ramène nos miches.

Rock’n’roll baby !

Rocksmith, c’est la next generation du jeu de guitare. Rock Band et Guitar Hero n’étaient finalement que des jeux de rythme. Rocksmith est une véritable méthode pour apprendre à jouer de la vraie guitare, une avec des cordes qui font mal aux doigts (d’ailleurs, je saigne sur mon clavier en tapant cet article). Et ça casse des culs grave de chez sa mère. Ou un truc du genre que les djeuns disent de nos jours. En fait, le jeu est tellement prenant et excitant que je ne sais pas par où commencer.

Petit inventaire. Rocksmith, c’est :

  • Un jeu dispo sur toutes les plate-formes, PS3, Xbox, PC, Mac (mais pas la Wii) ;
  • Un câble magique USB d’un côté et jack 6.35 de l’autre ;
  • Une guitare Epiphone Les Paul Junior en option au cas où vous auriez revendu votre Stratocaster ou votre Explorer ;
  • 50 chansons dans le jeu de base ;
  • Des tonnes de tutos en vidéo pour apprendre les bases de la guitare ;
  • De la sueur, du sang, des larmes, et à la fin, du bonheur, de l’amour et des amis autour d’un feu de camp…

Le principe est d’une simplicité désarmante, comme souvent avec les concepts à succès : prenez n’importe quelle guitare électrique du marché, du moment que vous avez un jack 6.35 dessus. Branchez-la avec le câble fourni, et vous pourrez l’utiliser dans le jeu. Et contrairement à GH ou RB, quand vous pincez les cordes sur une chanson dans Rocksmith, c’est bien votre son à vous que vous entendez, et non un son pré-enregistré. Avec vos vraies fausses notes à vous et tout.

Premiers pas.

J’écris cet article alors que je viens de passer mes 3 premières heures de jeu. Enfin, de jeu, d’apprentissage ! Car je n’ai jamais joué sur une guitare de ma vie, à part celles en plastoc de GH. Mais j’ai toujours eu envie de m’y coller. Me voilà donc en train d’insérer le disque du jeu dans la PS3 et de brancher le câble sur l’Ibanez que MasterLudo a bien voulu me prêter.

Première étape : on me demande de gratter comme un fou ! Ce que je fais… Argh mes oreilles ! Heureusement, l’étape suivante, c’est l’accordage de la guitare. Petit tuto clair et précis, l’Ibanez en avait bien besoin. Puis encore un tuto, sur la façon de gratter les cordes et l’affichage des partitions à l’écran. Et enfin, on peut attaquer le vif du sujet : ma première chanson!

Rocksmith ne révolutionne pas le jeu de musique sur le fond : on enchaîne les morceaux par ordre de difficulté, on participe à des concerts où l’on doit plaire à la foule pour progresser, on est en terrain connu. Mais sur la forme… La vache, ouais, là, rien à voir, on est dans la cour des grands maintenant. Les premières mesure de Satisfaction démarrent, le stress monte, une petite goutte de sueur perle à mon front, une note solitaire se présente sur la partition, attention, c’est à moi…

Bon, sans déconner, je suis peut-être un noob total, mais j’assure. Mon premier contact avec les Stones se solde par un joli 58 notes à la suite et un 85% de réussite. Alors certes, le jeu s’adapte automatiquement à notre niveau pour pas que l’on soit complètement dépassé et pour que l’on y prenne quand même du plaisir. Mais quand même, je suis fier de moi.

Riche, complexe et foutrement bien pensé.

Le jeu présente de multiples aspects, tous plus sympas les uns que les autres, qui seront détaillés dans le test complet qui sortira dans pas longtemps (si j’arrive à lâcher la gratte pour écrire le test en question =D). Je peux déjà vous dire que tout le monde, débutant comme joueur confirmé, trouvera son bonheur dans ce Rocksmith. GH et RB étaient fun à jouer, mais les vrais guitaristes les trouvaient souvent à côté de la plaque. Ce n’étaient pas des jeux de guitare à leurs yeux. Avec Rocksmith, tout le monde pourra claquer son solo perso en plein milieu d’un Plug-In Baby sans que le jeu ne vous gratifie d’un « game over ». Et encore une fois, le son que vous entendrez, ce sera le vôtre, pas celui de la console. Je me suis moi-même surpris à rajouter une ou deux notes de-ci de-là dans Satisfaction, juste comme ça, pour le plaisir. Pour Muse par contre, je vais avoir besoin d’entrainement.

Je m’y recolle dès demain.
Quand mes doigts auront fini de cicatriser.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=_sY–R7apIg[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=NzjSMGvOqpA[/youtube]

Bien plus qu'un jeu, une méthode pour apprendre la guitare tout en s'amusant, en marquant des points et en débloquant succès et trophées. Je ne sais pas si ça peut remplacer vraiment un prof ou si le résultat sera à la hauteur de mes attentes, mais pour le moment, c'est un sans faute. RDV dans quelques temps pour un test complet et détaillé des très nombreuses possibilités offertes par le jeu. Et pour savoir si j'arrive à passer Plug-in Baby sans faire de fausse note.

à suivre

Commentaires

6 réponses à “[Preview] Rocksmith”

  1. Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhh énoooooooooooorme !!

    Je rêve de m’y coller dessus, alors autant te dire d’avance que j’avais le sourire en voyant ton article ! Et quel fût mon bonheur en le lisant ! J’ai hâte que le jeu sorte pour que je verse à mon tour quelques larmes de joie et de sang 😀

    Profites bien !

  2. BloodyMarvin dit :

    Vivement mi-octobre !

    Et dire qu’il était déjà sensé sortir en fin d’année dernière mais qu’il a été reporté pour une vague histoire de propriété du nom « RockSmith » …

  3. Yoann F dit :

    Je ne vois pas trop l’intérêt de ce jeu comparé à Rock Band 3 qui, certes, ne propose pas d’entendre son véritable son, mais qui permettait déjà de jouer avec une réelle guitare des réelles partoches, et qui a le côté « fun » en plus. Ici, c’est finalement juste un didacticiel interactif de guitare comme il en existe déjà des centaines sur PC.

    • Pras dit :

      Il y a une grosse partie cool tout de même, on peut jouer aussi et même des mini jeux parfait pour les soirées! Sur RB3 on peut brancher n’importe quelle matos ? via le truc midi c’est ça §?

  4. DocWan dit :

    Purée je pense que c’est LE jeu que j’attend. J’ai envie de me foutre à la gratte depuis des années mais par manque de temps et surtout de motivation personnelle je n’ai toujours pas sauté le pas. Ce jeu, si on peut encore appeller ça un jeu (enfin oui puisque le but principal reste de s’amuser, encore heureux) va enfin me décider à ça.

    Et ces premières impressions ne me font qu’encore plus envie !

  5. Choueps dit :

    Un jour avec des potes on ne s’est pas donné rendez vous dans 10 ans mais on s’est mis à la guitare électrique … tranquille, 1 soir par semaine quand c’était possible et autant dire que le niveau n’a pas évolué rapidement … d’intros en refrains mais rarement de chansons complètes et je vous raconte pas les problèmes de synchro, le fameux jouer ensemble 😕
    Donc voila, je me suis commandé Rocksmith au Canada (ne sachant pas s’il sortirait en France) et aujourd’hui j’y branche mon épiphone et ça déchire, mais il vaut mieux connaitre un poil ce qui va arriver à jouer car le jeu est capable de rajouter des notes si on est bon ! Pour moi c’est plus compliqué de lire les accords à l’écran que sur mes tablatures papier ce qui me donne l’impression de régresser. Aussi les changements de profondeur pour atteindre les frettes après 12 sont un poil déroutants au début mais on s’y fait. Un conseil, utilisez un accordeur au lieu de celui du jeu qui semble moins précis et qui peut provoquer des fausses notes durant les minis jeux. Il y a aussi un minuscule décalage dans le retour son mais cela vient peut être de ma configuration.
    Une très bonne immersion mais dans l’ensemble c’est quand même chaud pour les débutants (l’écran, le manche, l’écran, le manche….) du coup ma troisième étape sera de m’inscrire à des cours l’an prochain 😉
    Bonne Gratte

à lire aussi

Articles similaires

# Vie de Globetrotter
Shanghai