# Cinéma

Lord of war

En arrivant au cinéma, ça s’annonce bien : la salle est complète. Certains ayant réservés, il n’y a pas de problème pour prendre les places ; ce n’est pas le cas de tout le monde…


Le temps que tout le monde s’installe dans la salle et trouve sa place – ce qui n’a pas été le cas pour certain qui se sont contenté des marches – et le film commence. « On estime à 550 millions le nombre d’armes dans le monde. Cela représente 1 personne sur 12. La question est : comment armer les 11 autres ? » La phrase d’introduction de nicolas Cage et les 4 premières minutes du film (ndlr: visionnable ici) nous lance de suite dans l’ambiance.

Immigrants ukrainiens arrivé aux USA du temps de l’Union Soviétique, Yuri Orlov (Nicolas Cage) et son frère Vitaly (Jared Leto) se lance dans la vente locale d’armes à feu (ndlr: pour les guerres de gangs). Se sentant dans son environnement (et comme il le dit si bien « I’m good at !« ), Yuri veut plus, viser l’international. Au fil des années et des tournants de l’Histoire, Yuri devient l’un des plus grands trafiquants d’armes clandestin au monde. Il fournit la plupart des pays africains en guerre en dévalisant l’ex Union Soviétique.

De premier abord, on pourrait croire que le film sert à dénoncer les trafiquants d’armes qui alimentent les guerres civiles et internationales. Quenini! Le film est une véritable dénonciation, un pamphlet destiné à informer que les vrais trafiquants d’armes ne sont pas les personnes comme Yuri mais les puissances mondiales qui fabriquent et vendent à tour de bras. On pourra ainsi citer les USA, la Russie, la France, la Chine, etc … qui profite des guerres et de la misère dans certains pays pour écouler leur stocks d’armes et gagner un max de fric. Par ailleurs, Yuri sort une remarque assez interessante : « L’AK-47 ou Kalashnikov est l’arme la plus vendue au monde. La véritable arme de destruction massive n’est pas la bombe nucléaire comme on veut nous le faire croire mais bien l’AK-47« .

Ce qui donne encore plus froid dans le dos, c’est que tout ce qui est raconté dans le film (au niveau historique et technique) est tiré partiellement ou complètement de faits totalement réels. [!spoiler]Andrew Niccol (ndlr: le réalisateur) affirme ainsi que des hélicoptères de combats russes ont bien été vendus comme des engins déstinés à des interventions de secours ; certains trafiquants d’armes maquillaient le nom et l’enregistrement du fret de leur navire ; un trafiquant à été libéré d’une prison américaine suite à des pressions de plus haut rang ; le stock de l’ex Union Soviétique a bien été pillé (le film explique que 18 milliards de $ d’armement aurait été volé rien qu’en Ukraine)… Et encore le film est de temps en temps loin de la vérité. Depuis l’écriture du scénario, le nombre d’armes enc circulation dans le monde est grimpé à 630 millions ce qui fait désormais 1 personne sur 10. 80 à 90% de ces armes sont vendus directement par les grands gouvernements tels que les USA, la Russie, la Chine, la France et la Grande-Bretagne. Au final ce sont bien les 5 membres permanents de l’O.N.U. (l’organisation censée garder la paix dans le monde) qui vendent le plus d’armes dans le monde.[/!spoiler]

L’autre vision du film est aussi son aspect historique. Du début des années 80 à aujourd’hui, on parcoure l’Histoire de l’Union Soviétique et la guerre froide ; en passant par la chute du Mur de Berlin, Gorbatchev et l’explosion de l’U.R.S.S. ; le désastre africain (et notamment l’histoire du Libéria). Tout ces évenements évidemment liés au traffic d’armes.

Le casting est dans l’ensemble plutôt bon, j’ai personnellement bien aimé Nicolas Cage dans son rôle et Jared Leto reste assez bon lui aussi même si j’ai eu l’impression que son rôle n’était pas complètement taillé pour lui. Ethan Hawke se retrouve quant à lui avec un rôle de second plan et n’apporte pas grand chose à l’histoire.

Fin de la séance, les lumières s’allument, les gens applaudissent, c’est bon signe. Lord of war est vraiment un film à voir ne serait-ce que pour ce rendre compte de ce qui se passe dans le monde vis-à-vis du traffic d’armes. L’année commence vraiment bien.

Jeremy : 16/20
Balti: 18/20
SoAngel : 18.5/20
Nag : 18/20
Ayanami : 18/20
Sandrine : 16,5/20
Pras : 14.5/20
Flo : 16/20



Yuri et Vitaly Orlov au salon de l’armement. C’est comme le salon de l’auto mais avec des chars et des F-16.


Etre trafiquant d’armes c’est aussi avoir un bureau dans un container


L’ex Union Soviétique ou comment faire ses courses en armes


AK47 contre pierres précieuses

La chute de l’empire Soviétique

Liens externes


à suivre

Commentaires

9 réponses à “Lord of war”

  1. SoAngel dit :

    époustouflant, dur avec un humour noir excellent. Les effets visuels sont reellements bons sans pour autan être choquants.

    note : 18.5 / 20

  2. Pras dit :

    Séance de rattrapage mardi soir pour les gens !

  3. nag dit :

    tres bon film rien a dire d’autre!! (ah si… il est vraiment beau!!)

    note : 18/20

  4. ayanami dit :

    magnifiquement amené..joliement présenté.. nous rend compte dans quel monde pourri vit-on..
    la ou des nations ayant pour couverture la démocratie et la protection de liberté bousillent le monde..je ne vais pas trop m’attarder sur le sujet,sinon je passerai des heures.. tres bon film a voir et a revoir…

    Note: 18/20

  5. sandrine dit :
    Nicolas Cage est excellent !!! et le film est magnifiquement tourné.
     
    Note: 16.5/20
  6. richard dit :

    2eme séance de rattrapage pour ce qui reste de retardataires : ce soir jeudi à chatelet…

     

    Profitez en pour revoir l’autre bijou de Andrew Niccol: Gattaca, ainsi que Truman Show dont il a signé le scénario

     

    Portez vous bien

     

    Richard

  7. Jeremy dit :

    +1 pour The Truman Show… C’est vraiment à voir pour ceux qui ne l’ont pas vu ; avec une très bonne interprétation de Jim Carrey en plus.

  8. Pras dit :

    Ahahaha comme d’hab je suis pas en accord !!
    Bon ben bien sur c’est un bon film, bien tournée, de grand acteurs, de l’humour noir, des effets joliment amenés , j’ai pas senti l’émotion qui aurait fait de ce film un évenement, oui on apprends plein de truc mais bon faut pas être einstein pour se douter de ca …
    Bref  à voir ..

  9. Max dit :

    Si y a tant d’armes dans le monde pourquoi j’arrive pas à en trouver hein? Encore des mensonges tout ça.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique de Film
Avatar, le film en 3D
# Critique Ciné
500 jours ensemble
# Critique Ciné
Zootopie