# Interview

VieDeGeek rencontre une blogueuse: Salomé

Salomé, je l’ai rencontré au premier Bargaming, charmante et grande, elle était accompagnée par deux inconnus Davy et Mr Poulpe. J’ai suivi son blog avec intérêt et elle a accroché au Bargaming, un peu psychopathe, un peu marrante, gameuse, son profil était intéressant. Elle a accepté tout de suite cette petite interview !

Salut Miss, je te laisse te présenter, toi, ton blog, ton pseudo, et le pourquoi du comment de celui-ci.

photoviedegeek.jpg Salut Praska! Je me présente, Salomé, 21 ans, guitariste de chambre, petite amie d’Old Snake, étudiante en communication et bloggeuse.

Certains ont pu me découvrir en tant que Salomettte pendant près de quatre ans et deux blogs différents. Je pense que comme tout bloggeur, j’ai ressenti le besoin à un moment de ma vie de m’exposer virtuellement, mais également de m’exprimer sans « cadre » et d’avoir des retours sur mon ton…Bon ok ok en fait j’ai commencé avec un skyblog où je postais des photos de moi avec la bouche en avant.

Et puis il y a quelques jours, poussée par mon mec et après un travail acharné de deux mois sur CS3, j’ai ouvert www.junkflood.com. Ce nouveau blog c’est un peu comme pour marquer ma sortie de crise d’adolescence, essayer de me détacher de « Salomettte » en ayant la possibilité dans l’interface de séparer blog et vidéos (que tu découvrira bientôt!) mais également de gérer mon graphisme toute seule comme une grande. J’avais depuis longtemps l’idée de retirer mes petits doigts boudinés de mes manettes pour les poser sur une tablette graphique. Je trouve l’ensemble maintenant plus cohérent, plus représentatif de mon univers. Et je ne parle pas que des enfants-zombies.

J’aime assez le design de JunkFlood ( et le nom aussi d’ailleurs), comme tu sais cet interview est un peu axé sur les thématiques VieDeGeek, alors commençons : tu es plutôt manga, comics ou bd « franco-belges » ?

Je penche plus vers la BD. Tu sais j’ai toujours voulu être ce gamin sur son vélo à drapeau qui filait au comic store du coin dans les films Américains des années 80 et passait des heures à rêver devant les dernières aventures de Green Lantern. Mais comme je n’aimais pas trop le vélo, je me suis rabattue sur Hergé et Gotlieb. J’ai une grande admiration pour ces mecs, qui ont du coup bercé mon enfance. A 7 ans, je décalquais des dessins de Pervers Pépère, je demandais à mon père de me lire tous les soirs Tintin au Congo, et en grandissant je suis restée dans cet univers « traditionnel » de la BD avec Franquin et ses « Idées Noires », avec les vieux Fluide Glacial de mes parents dont je dévorais pendant des heures les strips d’Edika et Foerster. Ce n’est que très récemment que mon copain m’a fait découvrir « La Ligue des Gentlemen Extraordinaires » d’Alan Moore qui a été une véritable claque, a formaté tous mes préjugés sur les styles graphiques qui me plaisaient et m’a bluffé par sa noirceur. Un chef d’œuvre.

tintinCongo_big.jpg


« Tintin au congo » et son « oui buena » , un moment culte de l’histoire de la BD, je ne suis pas fan de la ligue mais il parait que c’est bien et que ça transcende tout, moi j’aime pas ! bon dans tout ça tu garderais quoi ?

Tom tom et Nana, sans hésitation.

Ahahah ! Fort, je me rappelle avoir parcouru les « j’aime lire » que pour lire ces bds. Si on parlait de cinéma, tu parlerais de quel film ?

ResizedImage450300-AmericanBeauty2.jpg Je crois que si je ne devais garder qu’un film ce serait American Beauty. J’ai une fascination et un respect immense pour ce film, mais je pense surtout que j’ai entretenu une relation particulière avec lui à chaque visionnage (30 et quelques fois). Tu vois comme je personnifie le film? En fait j’ai découvert American Beauty à une période durant laquelle je n’allais pas bien, je n’étais pas sûre de moi, je me voyais changer. Ce film a été pour moi un repère, un psy en quelques sortes. Le message est énorme, le personnage incarné par Kevin Spacey a été un guide à chaque prise de décision difficile. Une manière de relativiser la vie, la gravité des choses, l’importance accordée à des détails tant matériels que relationnels et d’éviter soigneusement le schéma familial maison/enfant/utilitaire Opel déprimant qui nous pend tous au nez. Bon, ça c’est pour ma vision LSD du film, mais il faut également avouer que la musique de Thomas Newman est envoûtante, que les images sont belles, que les acteurs offrent tous une superbe performance et qu’on y voit Kevin Spacey nu.

American Beauty est un film générationnel qui a bien marqué beaucoup de personne, même si je le trouve personnellement surfait ( enfin l’histoire du sac en plastique m’a bien énervé ) mais c’est agréable de voir comme tu as pris ce film et que tu en as fait « ton » film. Passons, tu joues un peu ? sur consoles sur PC ? C’est quoi ta relation avec le jeu vidéo.

J’ai découvert les jeux vidéo lorsqu’un jour de mon enfance, lors d’une réunion familiale, mes cousines sont arrivées avec une Gameboy dans une main et Super Mario Land dans l’autre. Je me suis échappée de table, et ai passé ma journée dessus. Un souvenir mémorable, une claque. A peine contaminée, j’étais dépendante. Je harcelais mes parents réticents entre mes anniversaires, Noël, leur demandant une Console de jeu (à l’époque je voulais Aladdin sur MegaDrive). Je crois même me souvenir avoir acheté Consoles+ en cachette pour palier leur cruauté. Et puis un jour lassé de nous voir jouer sous .DOS à Hocus Pocus ou Nightmare 3D, mon oncle a bravé l’autorité parentale et nous a offert la Playstation. Avec Resident Evil, Crash Bandicoot, Tomb Raider, puis Silent Hill. Ce jour ne s’est jamais arrêté. Cela fait un peu plus de 10 ans que je consomme du jeu vidéo à outrance, et ai largement rattrapée toutes ces années perdues en partant il y a deux ans à Tokyo acheter les vieilles consoles que je n’avais pas connues. De Ronaldo V Football à PES, de Resident Evil 1 à L4D, de Tomb Raider à Uncharted 2, je n’ai jamais eu à me cantonner aux « jeux de fille », ma passion étant rentrée dans les mœurs de ma famille et je pouvais demander un flingue Capcom à Noël en toute normalité. Voilà pourquoi tu retrouves tant de jeux vidéo sur mon blog, parce qu’ils représentent une étape importante dans ma vie, et occupent une grande partie de mon quotidien.1205707125_f.jpg

Bon je triche je savais que tu jouais, et pas qu’un peu ! Et si tu devais choisir un seul jeu auquel tu serai forcé de jouer toute ta vie ce serait lequel ?

MGS. Parce que Snake restera toujours l’amour de ma vie. Et surtout parce que c’est le premier jeu d’infiltration qui m’ait provoqué de telles sensations. Quand je te dis que j’aime Snake, quand je l’écris sur mon blog, c’est pas de la frime c’est la réalité. J’idolâtre Hideo Kojima depuis MGS1, et mon chéri est allé jusqu’à m’offrir la PS3 parce qu’il en avait marre de me voir les larmes aux yeux à chaque pub MGS4 que je croisais. Ensuite, lequel je choisirais dans la saga, ça je ne sais pas. Le 1 pour les idées démentes de Kojima dans le gameplay contre Psycho Mantis, le 2 pour les deux univers du bateau et de la plateforme, le 3 pour l’infiltration poussée à l’extrême et l’immersion naturelle, la nécessité de ne faire qu’un avec l’environnement en permanence, mais surtout le combat final contre The Boss, avec « Way to Fall », une des plus belles compos de jeu vidéo, ou alors le 4, pour la cinématique finale qui m’a faite pleurer, avec spasmes à l’appui, à chaque fois un peu plus….

metal-gear-solid-4-old-snake.jpg

Ouais, rien que pour me ridiculiser aux yeux de mon mec à chaque fois, je te dirais MGS4 alors.


Encore une réponse évidente, sur ton blog ou sur ton twitter on ne voit que lui ! J’aime boire, j’aime paris alors je suis sûr que tu as un bar, un alcool ou un cocktail à me conseiller !

J’aime bien à Paris l’Atelier Charonne pour prendre un verre de Cabernet-Sauvignon en écoutant des guitaristes manouches, j’aime également l’ambiance de l’Entre-Potes, rue de Charonne également, pour ses mojitos pendant les Happy hours, et le bar en bas de chez moi pour son ambiance insolite,mais celui ci je ne vais pas te donner l’adresse.

1040.jpg Je conseille également aux Lyonnais le Look Bar dans le Vieux Lyon, un bar à la déco entre Baroque et vieux repère poussiéreux de musicos, où l’ambiance sonore est assurée par une platine vinyle (d’époque, pas du matos horrible de DJ) qui passe des sons incroyables jusqu’à 5h du matin, entre Gainsbourg, Hendrix, Led Zep…(Son cocktail: Le Nuage noir). Ah et j’ai toujours rêvé d’avoir le cran de tester le Bloody Mary. En attendant ce jour je reste fidèle à la caïpiroska.


L’ambiance insolite de ton bar que tu ne veux pas partager ? Tu as attisé ma curiosité là ! Je vais devoir te stalker pour avoir l’adresse de ce bar, bon Comme il faut bien manger aussi, c’est quoi ton adresse préférée ?

A Paris c’est vraiment chose courante de sortir manger au resto avec des potes. Le problème c’est que les menus sont tous les mêmes, les terrasses sont toutes bondées et après quelques verres, tu ne t’offusques plus de manger du surgelé pour 30€. Du coup il faut t’adapter, faire des erreurs, persister, afin de trouver les bons coins pour chaque humeur.Katsudon_by_jetalone.jpg Je conseille le Mc Do du Boulevard Poissonière pour la mal bouffe parce que c’est un peu moins sale qu’ailleurs, mais pour des burgers maison, j’adore aller au Bistrot Renaissance Porte St Martin, pour du Coréen rapide pas cher et très bon Le Riz qui Rit rue St Denis et pour des Lamen ou du Katsudon Higuma rue Ste Anne (où il ne faut pas être trop à cheval sur la qualité de l’accueil et l’amabilité du personnel).

Mais le resto que j’aime par dessus tout pour manger entre amis ou prendre le goûter est le Pause Café, dans le 11e.


Bon bah autant d’adresse à tester, merci beaucoup ! Allez la question à la mode, c’est quoi un geek pour toi? et surtout t’en es une ?

Je la redoutais vraiment celle là. Je pense avant tout qu’un geek, c’est un terme inventé par une population étrangère aux jeux, aux références virtuelles, cinématographiques et autres passes temps de notre race, pour enfermer un phénomène de mode dans une notion. C’est rassurant aujourd’hui de mettre un mot sur son fils qui passe ses nuits sur WoW. Alors je parle bien entendu de la récente récupération de « geek », pas de l’origine du mot. Donc j’essaie d’éviter d’employer ce mot autant que possible, parce qu’il a trop été récupéré, détourné, généralisé, commercialisé. Pour moi on est clairement dans la mode du « geek » dans sa perception extérieure: de vieilles montres Zelda ou Casio, les Wayfarer, la chemise à carreaux improbable, les Tshirts de Comics, les sneakers des années 80. On le voit également dans toutes ces émissions Tv qui embauchent à tour de bras des speakerines insipides qui chroniquent du réchauffé parce que c’est in.

Je pense donc ne pas appartenir à cette génération de consommateurs de tendances. J’ai toujours baigné dans les jeux, je n’avais pas d’amis au Collège parce que je préférais rester devant Silent Hill à résoudre l’énigme du piano plutôt que de faire les boutiques entre filles. J’ai simplement gardé la même ligne de conduite et suis passionnée de bizarreries virtuelles comme beaucoup de gens. Et préfère rester dans mon canapé à vivre les jeux plutôt qu’en disserter en soirées. Je suis partie loin là non?


Non t’es partie où tu voulais, que rajouter de plus, ta vision se tient, même si c’est un peu flou pour moi mais bon peut être que les gens eux te comprendront (surtout la fin :p) Un truc à rajouter ? Un lien à partager

Mon mec est génial.

Ton mec, mon dieu tu n’es pas célibataire, COUPEZ ! on arrête tout, quoi ? en plus il est méga cool et un peu connu ? Pfff , bon Où on peut te trouver Salomé , histoire de suivre ta vie sans en faire partie ?

junkflood.jpg

Tu ne peux plus me trouver sur le minitel, donc je te conseille d’aller sur www.junkflood.com, pour suivre le meilleur mon quotidien, sur mon twitter pour suivre les moments futiles de mon quotidien, et sur mon facebook

Encore une interview d’une jolie fille le blog, heureusement il y a beaucoup de mecs à venir, après on va croire que les filles c’est geek ( ou pas ) MOUAHAHAHAHAHHAHAHAHA ! Merci Salomé pour tout et à très bientôt, vous pouvez retrouvez les autres interviews de la communauté.

à suivre

Commentaires

6 réponses à “[Interview] VieDeGeek rencontre une blogueuse: Salomé”

  1. jayer dit :

    Perso d’un point de vu charismatique je trouve qu’elle fait peur… j’ai pas osé l’aboder au bargaming… 😉

  2. Salomé dit :

    Tu as eu raison. Si tu m’avais parlé je pense que je t’aurais mordu.

  3. Praska dit :

    @Jayer je te promets elle ne mords jamais la première fois, et puis quand son chéri est là, on peut lui parler normalement !

  4. JMC dit :

    Sympa, je vais aller voir son blog 🙂

  5. @jayer : Moi je viens de me rendre compte que c’est la personne à qui j’avais proposé une chaise dans la salle de Singstar et contre qui j’aurai pu jouer la première manche si le choix s’était porté sur offsprings et pas un medley.

  6. elchikito dit :

    Heureusement que personne ne sait qu’on a utilisé un vocoder pour la faire gagner à Singstar…nyark nyark nyark…Salomé rappelle toi la force du Fertilizer… LOL

à lire aussi

Articles similaires

# La vidéo du dimanche
POV red bull crashed Ice