# Internet

Mission 404

Mission 404

C’est la veille de sa diffusion sur le net que Studio Bagel et Golden Moustache Orangina nous a présenté son arme de LOL massive : le court-métrage intitulé Mission 404.

 

cover_mission404

 

Orangina a toujours essayé de vendre sa boisson avec humour. À l’époque, j’avais vraiment beaucoup aimé les hommes-bouteilles alors que les animaux humanoïdes de Fred & Farid ne me font même pas sourire. En 2013, supériorité des Internets oblige, Orangina a proposé à Studio Bagel et à Golden Moustache, deux collectifs spécialisés dans le LOL 2.0, de s’associer pour concevoir et réaliser Mission 404, un hommage à la génération Internet.

projection_mission404

 

Pour diriger un peu ce champ infini des possibles, Raphaël Descraques a collaboré avec Ludoc. Ce dernier s’est occupé de la réalisation du court tandis que Raph en est l’auteur en plus de se charger de la direction des acteurs.

Le Pitch :

 

C’est grave la merde sur Internet. Un méchant monsieur a dérobé l’arobase sacrée et compte envahir le monde réel à l’aide d’une armée de « filles de ta région » et de pirates. Un groupe d’élite est envoyé pour gérer la menace. Ils vont devoir affronter de nombreuses références et clins d’oeil numériques. Heureusement, les plus gros sites vont leur filer un coup de main.

Sounds epic ? Watch !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=fOrr2RbB0-0[/youtube]

Qu’en penser ?

Autant je suis content à chaque fois que les collectifs du LOL publient une nouvelle vidéo (<pub>Surtout Suricate !</pub>), autant là, je suis un peu mitigé. Pourtant, je suis bon public d’habitude. Mission 404, c’est 4 jours de tournage intensifs, 1 mois de montage et certainement une grosse mallette pleine d’argent pour tout produire. Et peut-être que c’est ça qui pêche. On perd l’esprit « vidéo d’internet », le truc monté entre potes avec trois bouts de ficelle et un reflex. Du coup, trop de LOL tue le LOL et c’est dommage. J’ai le sentiment de m’être un peu fait envahir ma « culture ».

BigMovieOrangina-822

 

Je ne doute pas que Raph Descraques s’est vraiment donné à fond pour essayer d’écrire le meilleur scénario possible et que les contraintes devaient être assez… contraignantes 😀 Il y a de très bonnes choses , de très bons gags (j’ai explosé de rire avec l’intervention de « pouce rouge ») mais ils sont hélas dilués dans les 14 minutes du court-métrage.

 

Mon avis de mec blazé d’Internet :

meh_cat

Vous pouvez me jeter des cailloux (mais pas trop gros, je suis sensible. Merci.)

 

à suivre

Commentaires