Découverte

Le départ du Tour de France, avec Enedis

J’ai pu faire un départ du Tour de France, vous dire que c’était mon rêve de gosse, serait mentir. J’ai passé un excellent moment à ce départ de Tour de France, j’étais invité par Enedis, mais c’est qui Enedis ?

Enedis

C’est anciennement eRDF , c’est quoi ça ? Bon, en vrai votre électricité vous la payez à EDF ou un truc dans le genre ( y’en a plein maintenant ) , Et bien Enedis, c’est la petite boite qui fait les tuyaux pour vous ramener ça à la maison. Tout simplement, ils construisent et maintiennent les routes de l’électricité en France. Rien que ça. Leur rapport au Tour de France , est assez logique, les routes de France, les routes de l’électricité. Quel meilleur rapport ? Ils sont donc sponsor du Tour de France depuis 6 ans !

Enedis propose dans ce cadre un petit jeu concours Les dossards font leur numéro, une jeu qui cache la volonté de vous raconter une histoire. Celles des dossards, je ne savais absolument pas qu’il y avait tant d’anecdotes dessus. Pourquoi  le 13 est à l’envers ? Pourquoi les dossards 10, 20, 30… n’existent pas ? A qui correspondent les dossards 1, 11, 21, 31… ? Bref, plein de truc rigolo à connaître pour briller en société. Parce que c’est fou le nombre de personne qui sont passionnés par ce Tour de France, l’ambiance était folle.

Ambiance électrique

J’ai vécu la première journée en mode VIP, c’était un peu fou, de pouvoir être si proche de l’arrivée. De sentir la ferveur des supporters , de voir la souffrance des cyclistes dans leur derniers métres. J’ai compris aussi la stratégie inhérente au Tour, celui où il faut faire attention à son placement, ne pas prendre de risque, s’économiser. Deux jours en compagnie de fan et de passionné, ça vous upgrade direct dans le jeu du vélo.

Il pleuvait, certes, mais ça rendait le spectacle encore plus dangereux ( du coup plus sexy à regarder) . Cette maîtrise du vélo à des vitesses folles m’a laissé sur le cul, sérieusement les gars font 14km en 16 minutes, je suis sûr que je mets plus de temps sur mon scooter. Carton rouge par contre sur ces putains de bande blanches, aussi dangereuse en vélo quant scooter. 3 cyclistes sont tombés sur ces petits 14 km ( le Néerlandais Dylan Groenewegen, le Néo-Zélandais George Bennett et le Français Tony Gallopin  ). Une session bien dynamique avec plein de rebondissement, c’est vraiment une expérience que j’ai adoré vivre, l’électricité dans l’air, la pluie , les vélos qui foncent , waw, j’étais épuisé à la fin de journée mais j’avais l’impression d’avoir vécu un moment vraiment rare.

Hésite pas à revivre ce moment en suivant le #LeTourEnedis 

Epingler sur Pinterest

Partager