# Déballage

Final Fantasy XIII, le coffret et le guide collector

Dire que j’attendais la sortie de Final Fantasy XIII est un doux euphémisme. Il était alors normal qu’à l’annonce par l’éditeur Square Enix de l’arrivée d’une version collector du jeu (pour le coup spécialement en Europe) que je mette à contribution mon maigre portefeuille en ce mois de mars particulièrement chargé en titres d’envergure. Après le lancement de Final Fantasy XIII sur notre territoire que je vous ai fait vivre, jetons un œil sur ce pack collector…

vdg_collectorffXIII_03.JPG

Le coffret collector

Alors que nous réserve donc cette fameuse version collector que nous envie les japonais ? Livré dans un simple écrin en carton, on y retrouve tout d’abord notre jeu en version standard : pas de bonus particulier donc mis à part une carte Square Enix Members permettant de débloquer un objet dans le prochain Final Fantasy XIV et surtout d’augmenter vos chance de participer à la future bêta de ce dernier. Il vous suffira de vous munir de ce code et de remplir un formulaire en ligne sur le site de l’éditeur. Je rappelle que Final Fantasy XIV sera un jeu en ligne du type Massive Multiplayer Online (MMO).

vdg_collectorffXIII_04.JPG

Le mini – artbook

vdg_collectorffXIII.jpgPoursuivons avec un mini artbook intitulé « The world of Final Fantasy XIII ». De cinquante huit pages et de format A5, il est de qualité avec sa couverture renforcé et ses pages glacées. A l’intérieur, on retrouvera de nombreux screenshots issus des séquences du jeu qui ont déjà fait le tour de la toile, des illustrations sur les principaux protagonistes de l’intrigue ainsi qu’une rapide revue de l’ensemble des lieux magiques que comprend l’univers de ce treizième opus. On aurait voulu voir davantage d’illustrations inédites ou peu vues comme les dessins réalisés par Yoshitaka Amano (à droite et ci-dessous).

vdg_collectorffXIII_02.jpg

Le CD audio

vdg_collectorffXIII_07.jpgUn CD audio est également présent : vous pourrez ainsi écouter les principaux thèmes de la bande son du jeu, composé par Masashi Hamauzu. D’une durée totale de 28’55 », ce sont dix thèmes qui se succèderont, du Prelude to Final Fantasy XIII au Blinded by Light au thème des invocations Les Eidolons sans oublier le fameux thème principal joué pour la première fois en 2006 à l’E3 lors de la présentation du jeu, linded By Light. Une note particulièrement instructive du compositeur accompagne le CD, expliquant en détail l’histoire et la composition de chacun de ces thèmes. Et à l’écoute, on ne peut qu’être subjugué par la musicalité que nous délivre le compositeur japonais, qui nous transporte à chaque seconde : l’homme n’a rien a envié au compositeur autrefois attitré de la série Nobuo Uematsu en tout cas ! On regrettera néanmoins l’absence de chansons : vous ne retrouverez donc pas la chanson pour la version occidental « My Hands » de la chanteuse américaine Leona Lewis, ni celle de la version japonaise « Kimi Ga Iru Kara » de la chanteuse japonaise Sayuri Sugawara. Ceci sans doute pour inciter le fan à acheter la BO complète disponible dans le commerce. Mais à en juger la qualité du travail de Hamauzu sur ce treizième opus, je ne peux que vous conseiller de vous le procurer les yeux fermés.

Le set de cartes

Enfin terminons le descriptif de ce coffret collector par le set de cartes. Au nombre de trois mais recto-verso, elles nous dévoilent six des principaux protagonistes du jeu : la superbe Lightning Faron, le grand fanfaron Snow Villiers, le trouillard Sazh Katzroy, l’impétueuse Vanilla Oerba Dia, et le jeune Hope Estheim et la plantureuse Oerba Yun Fang. Tous sont accompagnés de leurs Eidolons respectifs. Aux côtés des cartes, deux stickers représentant le symbole des l’Cie achèvent de compléter cette liste. Un coffret plutôt sympathique donc mais qu’on aurait voulu un peu plus étoffer compte tenu de l’attente du titre.

vdg_collectorffXIII_05.JPG

Le guide collector

Mais le coffret collector n’est pas le seul à bénéficier de produits dérivés. Outre la BO dont je vous parlais plus haut, les figurines, les boissons énergisantes et autres bijoux, voici donc le guide collector du jeu. Toujours édité par les éditions Piggyback comme les précédents guide de la saga, il est relié, est imprimé sur du papier glacé et bénéficie d’une couverture rigide. Du bel ouvrage donc. En comparaison à la version standard du guide, il bénéficie d’un tirage numéroté et limité à 15 000 exemplaires ainsi que de seize pages supplémentaires qui reviennent sur les événements qui jalonnent Final Fantasy XIII. Vous y trouverez autrement tout ce qui fait un guide à savoir l’ensemble des secrets et objets que renferme le jeu. Il est dommage que l’on y retrouve finalement là encore très peu d’illustrations inédites compte tenu de son prix élevé (25€ environ).

vdg_collectorffXIII_06.JPG

Si on doit le comparer à l’opus précédent, Final Fantasy XII, ce guide se montre moins épais : 273 pages seulement contre 337 dans le précédent : est-ce à dire que le jeu se montre moins complexe et moins profond que son prédécesseur ? De plus, la version FFXII bénéficiait d’une couverture rigide sérigraphiée avec un effet cuir particulièrement réussi, rendant l’objet précieux. La finition semble ici moins de mise, dommage.

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Déballage] Final Fantasy XIII, le coffret et le guide collector”

  1. ByMax FR dit :

    J’ai aussi le guide collector et le jeu , mais la boite du jeu .. je l’ai reçu en trés mauvais état 🙁 …

à lire aussi

Articles similaires

# Test PS3
Dragon Age 2
# Test Iphone
Canabalt