# Critique Roman

Troisième humanité de Bernard Werber

Sorti en octobre aux éditions Albin Michel, [amazon_link id= »2226244220″ target= »_blank » container= » » container_class= » » ]Troisième humanité[/amazon_link] est le dernier roman de Bernard Werber (Le rire du cyclope, Le miroir de Cassandre). Ce roman est le tout premier d’une nouvelle saga lancée par l’auteur avec cette fois pour thèmes l’Atlantide, l’évolution de l’humanité au fil des siècles passés et à venir et l’avenir de notre belle planète bleue.

Une planète en danger

TROISIEME_HUMANITE_couv_WERBER TROISIEME + 4L’histoire du roman se passe dans un futur proche, assez semblable à notre actualité. Lors d’une expédition en Antarctique, une équipe de scientifiques menée par le paléontologue Charles Wells, fait une découverte souterraine surprenante puisqu’elle tombe sur des restes d’humains de 17 mètres! Si la découverte est extraordinaire, le scientifique n’aura pas le temps de la célébrer dignement avant sa mystérieuse disparition.

Le fils de Charles Wells: David, travaille quant à lui sur l’étude de l’évolution humaine. Son hypothèse est que les humains font vers un rapetissement significatif de leur taille dans les prochains siècles à venir. Ce projet intrigue et est sélectionné et financé par un projet d’étude des futurs de l’humanité avec celui d’une jeune chercheuse Aurore Kammerer qui pense que le futur de l’humanité est la femme.

Tous deux embarqués par une branche secrète du gouvernement français, ils vont devoir travailler de paire pour faire en sorte de sauver le monde et l’humanité de toutes les catastrophes qui les menacent.

Un mélange de fiction et de réalité

Dans ce roman, Werber s’inspire visiblement de ce qu’il a lu/vu/entendu aux informations ces dernières années et même si l’histoire se passe dans 10 ans, le réalisme est bien là pour le contexte. Voilà pour le réel, tout le reste n’est que fiction.

Troisième humanité ne serait pas vraiment un roman de Werber si on n’y retrouvait pas la fameuse Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, rassurez-vous elle est bien là! Mais ce n’est pas la seule à entrecouper le fil de l’intrigue. Non, dans ce roman, Werber a aussi osé faire parler… la Terre! Oui oui la Terre nous raconte ces états d’âme, comment elle se venge de ces humains qui pillent son pétrole, comment elle veut leur faire comprendre qu’elle a besoin d’aide de leur part pour ne pas s’éteindre. Et il faut avouer que la Terre qui nous parle ça a un petit côté légèrement déboussolant pour ne pas dire totalement!!

Et s’il n’y avait que ça… oui parce que l’auteur va loin, très loin, trop loin. Les deux chercheurs qui travaillent sur le futur de l’humanité vont s’associer pour créer une humanité nouvelle dont je ne peux pas trop vous parler de peur de vous spoiler la surprise… je dirai juste que c’est totalement improbable et tiré par les cheveux. J’ai réellement bugué en lisant ça et j’en reviens toujours pas! C’est du grand n’importe quoi, même pour de la fiction!

Pourtant, le livre a le mérite de renouveler légèrement le style de l’auteur avec des thèmes nouveaux abordés. Un peu de fraicheur ça fait du bien et puis le style de Werber est toujours agréable à lire. Mais le fond et l’aspect scientifique sont franchement plutôt décevants! Il ne s’agit là que du tome 1 de la saga, le tome 2 est en cours d’écriture et j’espère que l’auteur va un peu se recadrer parce que pour le moment, c’est officiel, Troisième Humanité est le tout premier roman de Werber a m’avoir profondément déçue!

Note sur 10 3
Troisième humanité est le dernier roman de Werber sorti cet automne dans lequel il explore les futurs possibles de l'humanité, la sauvegarde de la planète... Si les sujets abordés sont plutôt neufs, le style toujours agréable, j'ai vraiment trouvé que l'auteur aillait trop loin sur le plan scientifique même pour de la fiction! Voilà un premier tome de la saga plutôt raté et c'est officiellement le premier Werber que je n'ai pas aimé! Quelle déception, vraiment!
  • De nouveaux thèmes
  • La planète qui parle (oui normal quoi)
  • Les expériences scientifiques wtf
  • Des évènements qu'on devine bien trop en avance
  • Une premier tome d'une saga est censé être accrocheur... c'est pas le cas ici

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Critique Roman] Troisième humanité de Bernard Werber”

  1. arsdant dit :

    l’article fait mal pour moi qui est fan de werber mais je comprend la plus part de tes argument et ses pour moi aussi le moins bon de werber. le seul argument que je ne comprend c’est le fait que tu dise que l’auteur aillait trop loin sur le plan scientifique, c’est pour moi justement ce qui sauve principalement le livre. Et de plus plus une petit erreur dans ta critique, la terre ne parle pas, elle pense et si je me permet de faire cette ratification c’est que je pense que la différence est importante puisque une grand part du livre repose sur le fait que les humains et la terre ont beaucoup de mal à communiquer.

  2. Jenni dit :

    @arsdant Oui moi aussi je suis une fan de Werber mais là quelle déception! Pour le côté scientifique, je suis une scientifique alors forcément j’ai eu quelques difficultés à admettre ce que l’auteur nous raconte! Sinon tu as raison de mettre le doigt sur le fait que la Terre ne parle parle mais pense, c’est vrai que c’est plus correct au niveau de l’histoire. En tous cas, je souhaite vraiment que Werber fasse mieux pour le prochain tome!

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
L’assaut