# Critique de film

La princesse et la grenouille

la_princesse_et_la_grenouille_03.jpg

Ce film, très attendu par les fans, est un retour au source, un disney en 2d, disney refait du disney et on va pas se plaindre. A la direction, Ron Clements, et John Musker , qui ? les magiciens qui nous ont donné Aladdin et la petite sirène ( pour nous citer que mes classiques). Allociné et Disney m’ont permis d’aller voir le film en avant première, dans un premier temps mais aussi d’aller directement au studio Disney à Los angeles pour mieux connaître le film, mais là on va faire la critique du film, pour commencer!

Une princesse, une grenouille et du jazz

L’histoire se déroule à la nouvelle Orléans au début du siècle, une jeune fille Tiana passe sa vie au travail et fait tout pour réaliser son rêve : Ouvrir son restaurant. Il y a aussi un prince déchu, une luciole amoureuse, un alligator mélomane, un maître des ombres, une sorcière voodoo et de la musique. Non, je ne vous dirai pas plus sur l’histoire du film car pour un Disney, c’est assez étonnant. Un mélange réussi entre magie et réalisme, c’est un joli conte de fée « réaliste » à la sauce Disney.

la_princesse_et_la_grenouille_02.jpg

Un conte de fée, moderne

Ce disney est un retour au source, forcément, on est revenu à de la 2D et je dois avouer qu’au début j’étais sceptique : comment des gens habitués à la 3d allait revenir au dessin manuel ? La réponse est simple avec brio ! J’ai retrouvé les sensations graphiques de l’animation 2D, un coté fin et émouvant qu’on a parfois du mal à voir en 3D. Le coté féérique aussi, il y a une scène dans les marais avec des lucioles qui m’a rappelé la scène de danse de belle et la bête ou encore celle de la grotte avec le génie dans Aladdin. Être fan de Disney, c’est normal pour les gens de ma génération, on a eu un lots de chef d’oeuvre, et dans ce film on retrouve cette touche qui plaît tellement, ce coté féérique, humain un peu nias par moment mais qui fait son charme , ce n’est pas que le gout de l’ancien qui plait dans ce film, c’est aussi sa modernité.

la_princesse_et_la_grenouille.jpg

On pourrait croire un conte classique, mais que nenni, ici on a une « princesse » un peu particulière, non pas par sa couleur ( On a déjà Mulan, Pocahontas ou Jasmine qui sont des jolies princesses ), mais par son coté humain c’est une travailleuse qui n’a pas vraiment de rêve autre que celui de son père. Les thèmes abordés sont classiques de Disney, l’importance des rêves, de l’amour et de la famille, mais la façon de faire est moderne, avec des passages musicaux originales , jazzy et parfois même carrément funky , on a voit aussi des effets graphiques nouveaux ( Dans le bayou ou avec le maître des ombres ( je vous laisserai voir tout ça).

>

Sortie au cinéma le 27 Janvier 2010 !

Note sur 10 9
Un disney de plus? oui mais quel disney ! Un retour au source géré avec modernité sur le fond et la forme, une beauté musicale et graphique, à ne pas rater, vous allez retomber en enfance !
  • La musique , la bande son, les effets sonores!
  • La maîtrise de l'animation avec des scènes sublimes
  • L'étrange coté fantastique, entre compte de fée et réalisme.
  • Par moment un peu à l'eau de rose, c'est un disney voyons !

à suivre

Commentaires