Critique Ciné

Les mondes de Ralph, gnangnan style

Quand on reçoit une invitation pour aller voir un film d’animation qui parle de jeux vidéo et plus précisément d’arcade, que ce dernier a les licences d’une tonne de personnages de jeux vidéo connus et que la bande annonce sans être la folie du siècle s’annonce sympa on y va.

Surtout que je ne sais plus qui m’avait annoncé que c’était un Disney Pixar. D’ailleurs pendant la courte présentation dans la salle j’ai cru entendre aussi les deux noms associés. Mais on m’avait prévenu, ce n’est qu’un Disney et les premiers échos qui remontaient adjugeaient le fait que la précision était importante pas dans le bon sens.

Je m’en fiche, j’y vais la fleur au fusil et sans à priori. Allez Wreck It Ralph, montre nous tes pixels !

Ralph est un héros de jeux vidéo. Ou plutôt non, ça n’en est pas un du tout. C’est un personnage clef mais il a le rôle d’un méchant et ça ne lui réussit pas car il déprime en voyant comme tout le monde aime Felix, son compagnon de jeu qui est lui seul le héros positif du jeu. Le seul à qui l’on fête les 30 ans de la borne d’arcade pendant que Ralph dort sur son tas d’ordures.

Alors Ralph se rebelle, saute de borne en borne pour gagner la reconnaissance des siens et finit par s’embrigader dans différents jeux. En fait très peu de jeux différents car si les affiches, la bande annonce et la tonne de héros connus dans la galaxie jeux vidéo vous font croire que vous allez voir plein d’univers de jeux différent, le film patine très vite et s’enlise dans un monde sirupeux et ennuyant au possible.

Assez peu drôle, incompréhensible pour les enfants qui ne connaissent pas les vieux jeux, niais jusqu’à l’écoeurement et sans aucune idée neuve, le seul détail qui sauve ce film du fouet sur la place publique reste certains détails modélisés façon pixel et les démarches hachées des personnages des vieux jeux.

Le pire c’est de se rendre compte que le générique de fin est plus fin que le film au complet et pourtant il fait à peine sourire.

Non vraiment rien ne prend, les personnages sont vides, les gags tombent à l’eau et je ne sais quoi dire de plus, on s’est ennuyé ferme devant le film. C’est le prototype même du film d’animation racoleur sur la thématique geek / retrogaming ou mettez n’importe quoi qui marche mais qui ne tient pas ses promesses. Rien que l’espèce de stop motion du début censé montrer l’évolution de la salle d’arcade sur 30 ans ne fonctionne pas, les bornes ayant plus tendance à se déplacer un peu qu’à évoluer ?!

Tout est pareil et au final le jeu se serait appelé « princesse Jar Jar Binks passion macramé avec de la choucroute » qu’il m’aurait autant faire rire. Juste avec ce titre. C’est dire.. Bref c’est un fiasco et que ceux qui ont eu le courage d’aller le voir quand même reviennent en parler ici, on sait jamais, vous lui trouverez peut être un angle de lecture différente.

Et par pitié ne me parlez pas des « clins d’oeil » pour adulte. Les films à clin d’oeil ça peut le faire quand le film est bon, comme un bon nappage sur un bon gateau. Mais ce n’est pas en enrobant une saucisse de Francfort de Caramel que ça en fera un dessert digne d’une réception chez l’ambassadeur. Oh non.

Coupez !

La bande annonce (qui m’avait donné envie de le voir) :

 

Note sur 10 3
Allez, un film d'animation à ne pas aller voir, ça fait toujours ça de moins sur votre todolist. Niais, bloqué dans trop peu de mondes, guests inutiles et clins d'oeil qui ne suffisent pas à faire de ce film un film regardable. Dommage varier les mondes et donc les situations comme autant de gameplay aurait été une idée géniale et surtout exploiter un peu les personnages célèbres mince ! La déception de 2012 dans les films que je suis allé voir au cinéma. Mazette..
  • Joli
  • Ne dure pas trop longtemps (1h48)
  • Quelques passages sympa mais bien trop rares
  • Le générique de fin
  • Poussif
  • Ultra convenu
  • Niais
  • Mauvaise exploitation de la palette des guest disponibles
  • Mauvaise exploitation des univers visités, bien trop peu nombreux
  • Marre des films clin d'oeil qui n'ont que du clin d'oeil à vendre
  • Références incompréhensibles pour le public visé et les parents qui accompagnent ce public seront endormis avant de se casser une cote de rire. Largement avant même !
  • envie de dire « lol » et « first » tellement tu trolles

  • lecloclo

    c’est hypster :p

  • Oulala t’as vraiment pas aimé toi! 😉
    C’est vrai que le film surfe vraiment sur la vague « geek » puisque c’est in d’être geek en ce moment mais l’histoire de fond est toute gentillette et clairement pour enfants. Du coup y’a un décalage entre les enfants qui ne savent même pas ce qu’est une borne et les adultes qui trouvent l’histoire trop fleur bleue.
    Malgré ça moi je me suis laissée embarquer dans le monde de Ralph, j’ai pas trouvé le temps long, j’ai rigolé souvent et à certains clins d’oeil et j’ai passé un bon moment!

  • Praska> Je trolle pas une seule seconde 😉

Epingler sur Pinterest

Partager