# Critique Ciné

Gangster Squad

Gangster Squad, déjà dans vos salles !

Il était une fois, dans le Los Angeles des années 40, l’histoire du bon flic à qui l’on a confié la mission de débarrasser la ville du mauvais mafieux local. Quoi, encore ? Et ouais…

 

Bref, Los Angeles, sous la main d’un Sean Penn de mauvaise humeur, va mal. Heureusement, au milieu de plein de flics vendus à la solde de la mafia, il y a dans le tas un Josh Brolin intègre et courageux, plus dévoué à son boulot qu’à sa famille (on n’en dira pas autant à son Ryan Gosling de co équipier), à qui l’on va demander de former une équipe très spéciale pour nettoyer la ville. Vont s’en suivre des bagarres, des poursuites, des cascades, et même un peu d’amour (Emma Stone, si tu lis ces lignes, contacte-moi), dans la guerre entre les gentils et les méchants.

Des flingues, Los Angeles, les 40’s et une tonne de classe

On va pas se mentir, le scénario digne d’une rédaction de collégien ne fait pas rêver. C’est simple, trop simple. Puis le déroulement du film ne va pas améliorer les choses : sans surprise. Et pas forcément fluide. Oh et puis, tant qu’à critiquer, c’est quand même hyper américain comme histoire, avec plein de flingues, et tout et tout.

Bon, avec tout ça, reste-t-il quelque chose pour sauver les meubles ?

Regardez-moi cette bande annonce :

 

 

Glamour, jazzy et violent

Contrairement à d’autres films, ici la bande annonce ne ment pas. On nous promet une ambiance : on l’a. On baigne dans un Los Angeles à la fois noir et glamour, à la fois jazzy et violent. On nous promet une tête d’affiche : on l’a. Et drôlement bien même. Les acteurs sont bons, s’affirment, et sans se marcher dessus. On nous promet de l’action : on l’a. Et pas qu’un peu. Ça bagarre, ça explose, ça poursuit, ça embrasse, ça tire (des coups de feu hein.) Bref, on en prend plein les mirettes. Au final, on a beau partir sur une base bateau au possible, l’exécution et les acteurs font qu’on s’en fout. Gangter Squad est un excellent divertissement qui peut plaire à tous.

 

Et comme d’habitude la fiche complète de Gangster Squad se trouve chez Allociné.

Note sur 10 8
Malgré une histoire sans grand intérêt, Ganster Squad s’en tire bien grâce à son casting et son orchestration. Sans être un grand film, on passe un bon moment. Même Mademoiselle y trouvera (un peu) son compte avec une petite histoire d’amour.
  • BIM ! BAM ! PAN ! PAN ! RATATATATATATA ! BOUM ! SMACK !
  • L’ambiance de Los Angeles des années 40
  • Une belle tête d’affiche
  • Scénario bateau
  • Déroulement pas toujours fluide

à suivre

Commentaires

Une réponse à “[Critique Ciné] Gangster Squad”

  1. R3nard dit :

    ^^ En meme temps, l’histoire est quand même tiré d’une histoire vrai…donc histoire bateau… c’est comme titanic.

    Ah j’avais pas vu la note 8/10… c’est good alors 🙂 🙂 😀 😀

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
Shinobi
# Fausse Pub Gillette
Bad Boys du pauvre