# Critique Ciné

127 Heures

127 heures, c’est un film que je ne voulais pas forcément voir pour son synopsis mais plutôt pour son réalisateur Danny Boyle. En effet, le problème c’était ce synopsis, un mec coincé dans une grotte pendant 127 heures ? Mouarf, surtout que c’est déjà vu et qu’on risque de s’ennuyer ferme, mais un magicien est passé par là…

127H

Eh bien oui le synopsis est assez simple, un casse-cou aventurier part à l’aventure dans les gorges de l’Utah. Il est expérimenté et n’a pas peur de grand chose, jusqu’à cette chute, une chute qui va le coincer au fond d’une gorge, seul. C’est là qu’il va commencer sa plus grande aventure, sans boisson, sans nourriture et sans personne qui sait où il est. Il va repasser sa vie et forcément délirer.

Fantastique

Pour un film qui est sensé se dérouler au fond d’une gorge avec une seule prise de vue, on est vraiment surpris. Danny Boyle nous livre une copie magnifique ! Jamais vu autant de jolis paysages dans un huis-clos. C’est beau, ça donne envie d’espace et de liberté. Un peu comme notre héros, qui rêve de liberté à longueur de journée, une liberté de laquelle il est privé pendant 5 jours, le forçant à faire des choix dramatiques.

L’intelligence de ce film est de mêler les extrêmes : le réalisme de la situation (qui va jusqu’à l’évanouissement des spectateurs) et le songe d’un homme qui va mourir, un mélange vraiment surprenant et à vrai dire complétement maîtrisé. On passe des délires à la douleur bien réelle, c’est splendide. On voit aussi des paysages magnifiques mêlés à l’étroitesse de la gorge où il est coincé, encore une fois c’est bluffant. Et puis ce personnage qui perd peu à peu sa raison, on s’y identifie bien et on se reconnait dans son introspection sur sa vie, ses problèmes et ses envies. On l’aime ce mec et puis quand on apprend que ce monsieur existe et qu’il continue à gravir des sommets, respect.

Gardez bien les yeux ouverts ! sinon la grand mère est pas contente

Sortie en salle le 23 février
Note sur 10 9
Un film qui va retourner la tête, de l'espace, du rêve, de la réalité et sûrement quelle crise d'angoisse. Danny Boyle a encore signé un très bon film avec pourtant un synopsis tout petit, comme quoi l'histoire ne fait pas toujours le film.
  • La réalisation bourrée de dynamisme et d'originalité
  • L'acteur est saisissant de justesse
  • Une scène particulièrement dure, mais je l'ai adoré moi en vrai, elle vous retourne la tête

à suivre

Commentaires