# Comics

Lady Mechanika, T1 — Joe Benitez et Peter Steigerwald

Paru en juin aux éditions Glénat, Lady Mechanika est une nouvelle série de comics qui débute fort avec ce premier tome: le mystère du corps mécanique et entraine le lecteur dans un monde entre magie, sciences et mystères.

Lady Mechanika 1 - Le mystère du corps mécanique, 1ère partieUn passé mystérieux

Angleterre. Époque victorienne revisitée façon steampunk. Lady Mechanika était probablement une jeune femme comme les autres avant. Ou pas. Comment savoir quand on a perdu tous ses souvenirs? Survivante unique en son genre de terribles expériences mêlant magie et sciences, la jeune femme n’a aucun souvenir de son passé ou de sa captivité hormis les deux bras mécaniques qui ont remplacé les siens, des capacités hors normes et deux grands yeux rouges.

Lady Mechanika est désormais connue dans la presse pour sa vie d’aventurière et de détective privée et possède même quelques fans!

Pourtant elle n’a qu’une obsession, comprendre et trouver le responsable de ce qui lui est arrivé. Justement, il se trouve qu’une jeune femme aux doigts munis de longues griffes en métal est retrouvée morte dans la gare alors que la ville s’apprête à accueillir la convention annuelle de l’innovation, de la science et de l’industrie parrainée par l’étrange Lord Blackpool et sa compagnie d’armement. Ni une ni deux, notre héroïne y voit un parallèle avec sa propre condition et part en quête d’informations aidée par son ami Archibald Lewis, un chercheur et inventeur un peu fou.

Une série steampunk au top

Dessinateur de talent qui a travaillé sur Superman, Batman ou encore Supergirl pour DC Comics, Joe Benitez nous expose ici un monde totalement différent. Les 112 pages de ce comic book embarque le lecteur pour une aventure pas comme les autres dans un univers bien étrange dans lequel on plonge immédiatement!

Ce premier tome est une quête d’identité, dont la suite paraîtra en octobre prochain. Cette jeune femme, moitié humaine, moitié machine, belle, forte, indépendante et un peu tête brulée est un personnage fort en apparence mais fragile à l’intérieur et c’est tout cette dualité qui ressort dans les dialogues et dessins. C’est très bien fait mais par contre, les méchants de ce tome 1 semblent presque un peu pâlichons en comparaison, il faudra voir ce que ça donne avec la suite!

En parlant des dessins, j’ai été épatée par l’ambiance générale de cette BD, les décors soignés, les armes très originales, les personnages détaillés, les morceaux de machines magnifiquement décorés… c’est beau!

Mais attention, les dialogues ne sont pas en reste! Oui sur ce point aussi le comic book a sa petite touche d’originalité avec un langage plutôt soutenu et des petits noms d’oiseaux ou expressions sympathique!

Oui j’ai beaucoup aimé cette BD et notamment pour l’ambiance dans laquelle je me suis tout de suite immergée. Maintenant j’ai hâte de lire la suite en octobre pour en savoir encore davantage sur la mystérieuse Mechanika!

Une superbe BD, à l'ambiance ultra prenante, avec un personnage principal mi-femme mi-machine qui cherche ses origines en pleine Angleterre victorienne. Un superbe premier tome qui donne vraiment envie de connaître la suite!
  • L'ambiance
  • Les dessins
  • Le mystère
  • Steampunk
  • Des méchants pas hyper charismatiques pour l'instant

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Littérature
Un mot par jour
# Critique de film
La princesse et la grenouille
# Critique Ciné
Machete