Critique BD

Aquablue – Retour aux sources

Après 5 ans d’attente, les fans d’Aquablue vont être heureux d’apprendre que le 12ème volume est enfin sorti! Mais pour ceux qui, comme moi, n’ont pas suivi les 11 tomes sortis entre 1988 et 2006, [amazon_link id= »2756012637″ target= »_blank » container= » » container_class= » » ]Retour au sources[/amazon_link] est donc plutôt une découverte.

15 ans après, sur Aquablue

Oui c’est environ 15 ans après que Nao ait sauvé la planète Aquablue que ce déroule cette histoire. A l’époque la Texec, un puissant consortium terrien, avait menacé de transformer la planète en un désert de glace.

Depuis ce temps, Nao est parti à la recherche de civilisations en danger un peu partout dans l’univers grâce à sa fondation. Il a fait le bien autour de lui et réussi à sauver de nombreux peuples, mais ses bonnes actions lui coûtent cher puisque ses déplacements incessants l’empêchent de rester auprès de sa femme et de son fils. Son fils: Ylo a maintenant 10 ans mais n’a presque jamais vu son père. Quant à sa femme: Mi-nuee, habitante d’Aquablue, elle est passablement énervée qu’il ne passe qu’en coup de vent.

Dans ce tome, Nao va avoir l’occasion de renouer avec les siens puisque sa fondation vient de découvrir que les terriens pourraient avoir un ancêtre commun avec les habitants d’Aquablue. Pour confirmer cette hypothèse des recherches sont lancées sur Aquablue par une poignée de scientifiques mais les terriens ne sont pas tous les bienvenus sur Aquablue et ces recherches ne sont pas du goût de tout le monde!

Un renouveau pour la série et une belle découverte

Dans ce tome 12, beaucoup de choses changent: les scénarii précédemment écrits par Cailleteau sont maintenant signés Hautière et les dessins Reno. Le résultat est très beau et bien pensé.

Pour les novices, l’histoire est facilement accessible puisque les auteurs ont voulu commencer un nouveau cycle avec de nouvelles intrigues, le tout sur 4 ou 5 tomes.

Mais, je vous avoue quand même que même si on comprend facilement l’histoire en ne lisant que le tome 12, un petit détour vers les premiers tomes comme [amazon_link id= »2840558556″ target= »_blank » container= » » container_class= » » ]Nao[/amazon_link] et [amazon_link id= »284055920X » target= »_blank » container= » » container_class= » » ]Planète Bleue[/amazon_link] avant, me semble être une bonne idée!

Note sur 10 7
Après une fabuleuse découverte de sa fondation, Nao retourne lancer des recherches chez les siens: le peuple d'Aquablue. L'hypothèse est que les terriens et les habitants d'Aquablue auraient des ancêtres communs. Mais bon cette hypothèse ne va pas forcément emballer tout le monde!
  • Un nouveau cycle qu'on peut commencer sans avoir lu les 11 tomes précédents
  • De la science fiction bien faite
  • Des dessins détaillés et beaux
  • Difficile de s'attaquer à ce tome sans avoir lu quelques uns des précédents pour bien comprendre le contexte

Epingler sur Pinterest

Partager