# Ciné

Rogue One : a Star Wars Story, bon film avant tout

Rogue One : a Star Wars Story n’est pas qu’un film Star Wars. Ce n’est pas non plus qu’un film de guerre. Rogue One c’est plus que ça, c’est un film qui se joue des codes du cinéma et de Star Wars. C’est un bon film avant tout et il risque de vous surprendre !

k2-rogue-one

Non je ne vous raconterai pas le scénario. Simplement je vous placerai le moment : ça se passe avant le film “Un nouvel espoir”. Il y a une équipe qui veut récupérer les plans de l’étoile noir ; vous savez on en parle au début du de Star Wars épisode 4. C’est tout ce que je vous raconterai parce que Disney et Lucasfilm ont eu l’intelligence de garder l’intrigue réelle bien cachée. Avant d’aller le voir, je n’en avais aucune idée, du moins j’en avais une autre idée.

 

Outre l’intrigue, le film propose une vraie alternative à la saga des jedis pour les fans et non fans. Le propos est assez dur, les idéaux élevés, l’humanité des personnages est bien plus présente, leur complexité aussi. On a devant nous une ribambelle de nouveaux personnages qui ont une texture intéressante. Leur motivation n’est pas toujours claire. Il est très peu question de bonté ou de méchanceté, le monde Star Wars n’est plus manichéen.

jyn

Le réalisateur nous propose des plans de cinéma qu’on ne voit presque jamais dans Star Wars. Des belles scènes de combat lisibles avec des personnages au centre de l’action, des équipes, des armées, une guerre. Mais le tour de force c’est aussi d’avoir garder la cohérence de l’univers, les croiseurs sont par exemple des maquettes (ou “effet maquette”) ce qui fait le lien avec le film nouvel espoir sans choquer. Le look des personnages de la résistance est celui du film originel. Bien joué, c’est le genre de détail pour les fans.

rogueone

En parlant de fan, ce film a évidemment une infinité de clin d’oeil à l’univers de la saga mais ils sont distillés avec parcimonie et sans aucune lourdeur jusqu’au final éblouissant. Je peux le dire, c’est le meilleur troisième acte d’un Star Wars que j’ai vu. La dernière demi-heure est d’une maîtrise absolue, l’action est continue et les enjeux palpables. Et le final est tout simplement un des meilleurs moments Star Wars de tous les temps.

L’univers Star Wars peut parfois — je le concède — être assez complexe par ses références, ses enjeux au-delà d’un personnage. Rogue One arrive à remettre les enjeux au niveau d’un groupe de personnes, des vrais enjeux qu’on peut croire, qu’on peut comprendre. La modernité du film réside dans cette particularité ; le réalisateur a réussi à remettre de l’enjeu dans la narration d’un Star Wars.

Il est porté par un casting mature, bluffant par leur justesse ; très peu d’humour, et lorsqu’il est là c’est par le biais de l’android K2. Que ce soit Felicity Jones, Mads Mikkelsen, Donnie Yen, Diego Luna ou Forest Whitaker, ils sont tous là pour raconter la même histoire. Bravo Mr Edwards, si je ne peux pas encore dire que c’est mon Star Wars préféré, j’ai eu des larmes, j’ai eu une tension que je n’avais pas ressenti depuis bien longtemps dans une galaxie lointaine.

Rogue One : a Star Wars Story est entré directement dans les meilleurs films de la saga, sans en faire partie. On voit que le réalisateur a pu rajouter une certaine liberté, tout en faisant plaisir aux fans, une modernité et une maîtrise qui fait plaisir. Un grand film et un star wars.
  • Les scènes de combats : spatial, sur terre, partout c'est bien fait !
  • Une tension permanente
  • Le casting mature
  • La dernière demi-heure stratosphérique !

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Esther – The Orphan