# Vie de Ciné

Once Upon A Time in Hollywood, l’ode à un Hollywood

Hollywood, c’est ce lieu magique où le cinéma semble exister le plus intensément. Et Tarentino veut parler d’une époque où Bruce Lee fréquentait Polanski et Steve McQueen.

Des géants

Je parle évidemment du trio , Brad Pitt , Leonardo Di Caprio et Margot Robbie. Ce trio portent le film, chacun au top de son jeu, comme d’habitude mon chouchou est hors du commun dans le rôle du héros qui commence à jouer le méchant. Brad Pitt en cascadeur vieillissant est plus convaincant, il est physique, il est présent, presque animal. Et puis Margot joue parfaitement Sharon Tate, tellement que ça m’a fait gêné.

Je connaissais assez bien les faits divers de cet époque et dès que j’ai sû que Sharon Tate était dans ce film, je m’attendais à que ce soit traité ( si vous ne savez pas je vous conseille de googler son nom) . Le titre est important, car non Tarentino va pas nous en parler de façon classique, il va montrer tout ça à sa façon, en courbant son histoire.

Bien sûr, le film parle beaucoup beaucoup d’autres choses, du cinéma, des séries télés des années 50/60, du western, du rôle d’un acteur, de sa viellesse. Le film est un bourré de référence et d’angles, il donne envie, envie de tout comprendre, en regardant encore plus de cinéma et de télévision. Rien que pour ça ce film, est intéressant!

J'ai quelques problèmes avec ce film mais j'ai beaucoup réfléchi après l'avoir vu. C'est bon signe. Le cinéma, la télévision sont des médias qui ont formé la plupart de notre culture actuelle, j'aime cette lettre d'amour. Le sort de Sharon Tale est la petite note d'impudence de Tarentino, j'ai dû mal à savoir ce que j'en pense encore.
  • Ce trio d'acteur légendaire
  • L'image
  • ça donne envie de connaître mieux Hollywood
  • L'écriture des femmes qui m'a gèné

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
American Ultra