# Test jeu flash

GemCraft

GemCraft est un tower defense. Enfin, non. GemCraft n’est pas juste un tower defense. GemCraft est un Role Playing Tower Defense Game. Et franchement, il déchire.

Chapter 1

C’est au détour d’un site de jeux en flash que j’ai découvert ce petit bijou, que dis-je, cette gemme. Alors certes, au premier abord, il n’a rien d’original : des niveaux qui se suivent, une orbe magique à défendre au bout d’un chemin, des vagues successives de monstres qui vous en veulent, rien de nouveau.

Mais là où GemCraft se démarque de la concurrence, c’est dans votre arsenal. Adieu mitraillette et autre lance-missile, vous avez à votre disposition des tours dans lesquelles vous allez placer des gemmes magiques de différentes couleurs. Chaque gemme possède bien évidemment ses caractéristiques : celle-ci touche plusieurs cibles à la fois, celle-là les empoisonne, et celle-là les ralentit. Les gemmes possèdent ensuite plusieurs niveaux de puissance, qui leur confèrent plus de dégâts, plus de rapidité, plus de portée. Mais cerise sur le gâteau, les gemmes peuvent être combinées entre elles ! À vous donc la triple gemme niveau 8 qui touche 3 cibles, fait 4 fois ses dégâts et rapporte de la mana à chaque tir.

Rien que cette possibilité ouvre des perspectives nouvelles au simple TD de base.

Chapter 0

Et le RPG ? Et bien chaque niveau vaincu vous rapporte de l’XP et vous fait gagner des bonus : plus de mana, des gemmes moins chères à fabriquer, des tours plus puissantes, j’en passe. Vous construisez ainsi au fur et à mesure votre personnage de grand sorcier. Ces bonus vous seront plus qu’utiles pour vaincre le dernier boss.

Car GemCraft ne se contente pas d’aligner des niveaux les uns derrière les autres, GemCraft raconte une histoire, celle d’un sorcier errant à la recherche de la gemme de l’éternité. Un ancien démon a été libéré de sa prison et seule la gemme de l’éternité pourra le vaincre. Le jeu est ainsi parsemé de petits interludes textuels narrant vos aventures.

Côté graphisme, RAS, c’est propre, simple et sans fioriture, les effets de lumière sont correctement rendus, le jeu est parfaitement lisible et il n’y a que quand vous commencez à taper dans le sorcier level 100 au cours d’une partie de plus de 30 minutes que Flash commence à montrer ses limites (malgré mon Core i7 et ses 16 Go de RAM…). Car oui, on peut jouer à un TD pendant plus de 30 minutes d’affilée.

Labyrinth

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=p2JU11SuCkc[/youtube]

GemCraft « Flash » compte à ce jour 3 épisodes, Labyrinth étant le plus récent et le plus complexe (et le seul payant pour débloquer toutes les fonctionnalités, mais ça les vaut plus que carrément). On sent bien que le développeur du jeu s’amuse et surtout s’améliore au fur et à mesure des chapitres. Les petites imperfections du début ont été effacées, les bugs sont corrigés régulièrement et rapidement et surtout, ne l’oublions pas, tout ceci est gra-tuit !

Un nouvel opus est actuellement en cours de réalisation, vous pouvez vous rendre sur le blog de Game in a bottle pour suivre sa gestation.

Une version iOS est également disponible, avec des graphismes revus et corrigés, en version d’essai gratuite et en version complète à 2,99$.

Note sur 10 9
Dispo sur la plupart des sites de jeux flash, c'est mon coup de cœur absolu en matière de jeu tueur de temps libre, GemCraft m'a tenu en haleine pendant de nombreuses heures. C'est simple : tous les autres TD me paraissent totalement fades et sans intérêt. Ce jeu est une tuerie. Point.
  • Addictivement addictif. Genre vachement beaucoup.
  • Simple d'accès mais complexe.
  • Un projet en constante évolution.
  • Addictif. Très. Trop.
  • Vous allez oublier le reste : dormir, manger, sortir avec les potes...

à suivre

Commentaires

Une réponse à “[Test jeu flash] GemCraft”

  1. MasterLudo dit :

    Flash c’est le mal, depuis le temps qu’on le dit. Mettre à genoux un i7 avec 16go de ram, tss tss..

à lire aussi

Articles similaires

# Vie de Gamer
Reigns, le RPG TINDER
# Jeux
Paper pilot