# Série TV

Lie to me – La vérité si je mens

Saviez-vous que le visage compte 43 muscles capables de générer plus de 10.000 expressions différentes? Et qu’il est difficile pour un menteur de répéter ce qu’il vient de dire à l’envers et que pour former l’image mentale de ce qu’il a fait, il décroche un bref instant son regard de son interlocuteur? Avec Lie to me, ce type de réflexion n’aura plus aucun secret pour vous.

logo_lietome.jpg

Lie to me: La vérité est écrite sur nos visages

C’est dans les locaux de la chaîne M6 que m’a été présenté leur toute nouvelle bombe en matière de série TV: Lie to me. Une série dans la veine de The Mentalist vu sur TF1 mais qui l’inverse, a sû se donner les moyens de ses ambitions. Explication.

68056859.jpgLancé début 2009 sur la Fox, Lie to me rencontra rapidement un succès populaire dans les foyers américains, la première saison réunissant en moyenne près de 10 millions de téléspectateurs. Un chiffre impressionnant lorsque l’on connaît la concurrence féroce qui existe entre les nombreuses séries qui essayent de tirer leur épingle du jeu. L’une des forces de la série est son concept: l’origine de la série est inspirée directement et sans détour des recherches du docteur Paul Ekman sur l’étude des émotions et leurs relations aux expressions faciales. L’autre atout majeur de la série est enfin son casting remarquable, mené par Tim Roth dans le rôle de l’éminent docteur.

Le docteur Cal Lightman est un scientifique spécialisé dans les expressions corporelles. Après quelques secondes d’observation, il peut déterminer si on lui dit la vérité ou si on tente de la lui dissimuler. Lightman est une sorte de détecteur de mensonge incarné qui décrypte le vrai du faux dans un regard, une attitude, une intonation. Il utilise ses extraordinaires capacités pour résoudre des affaires criminelles complexes avec l’aide des experts de son cabinet Lightman Group: le docteur Gillian Foster, Eli Loker et Ria Torres.

LIE-TO-ME-Fold-Equity-3-550x366.jpg

Tim Roth:de Réservoir Dogs à Lie to me

Tim Roth est le genre de personnage qui ne passe pas inaperçu. Le genre de type dont la gueule vous marque. Après un début de carrière au théâtre et à la télévision britannique, il décide de se lancer dans le cinéma dès 1984 avec le film « The Hit » de Stephen Frears. En France, on retiendra le personnage de Van Gogh dans Vincent et Théo de Robert Altman en 1990. Mais les deux films qui lui aura servid e véritable tremplin sont indéniablement Reservoir Dogs et Pulp Fiction. Depuis, on l’aura vu dans des films comme Little Odessa en 1996, la Planète des Singes de Tim Burton ou encore Funny games de Michael Heineke.

rothfaces.jpg

Pour incarner le personnage du Docteur Cal Lightman (un pseudonyme au nom original du docteur), Tim Roth n’a pas eu trop de mal à camper le personnage car de son propre aveu « son travail même d’acteur depuis des années est de feinter et mentir en se faisant passer pour quelqu’un d’autre ».A l’inverse des comédiens et notamment les différents suspects impliqués sur les différentes affaires, qui doivent prendre en compte une multitude d’informations pour que ce qu’ils jouent corresponde à une réalité scientifique, en reproduisant des micro attitudes de façon précise.

Recette d’un futur succès

Lie-to-Me-wallpaper-lie-to-me-4651348-1280-768.jpgAvec Lie to me|, M6 espère réitérer le coup de NCIS en attirant à elle un public friand de série de profiler. La première saison comporte 13 épisodes et la seconde saison qui n’a pas encore débuté devrait en compter 22 nouveaux. Lie to me séduit par la qualité scénaristique des différents épisodes, à l’image du premier épisode qui nous mettra aux prises d’un adolescent voyeuriste accusé à tort du meurtre d’une jeune femme. La véracité des éléments scientifiques utilisés renforce la crédibilité des situations, par moment même illustrées par de véritables vidéos (comme des procès filmés) issues des recherches du Docteur Paul Ekman. Tim Roth est également remarquable dans son rôle du docteur à la démarche non chalante mais à l’esprit d’analyse surdoué, capable de déceler et mémoriser chaque faits et gestes lors de ses interrogatoires. Un personnage qui n’en demeure pas humain malgré tout, donc faillible du côté de sa vie personnelle, entre la disparition de son épouse et le quotidien de sa fille unique. Mais les autres personnages (dont l’étonnant Eli Loker atteint d’ « honnêteté radicale », incapable de dire autre chose que le fond de sa pensée en toute circonstance) ne sont pas en reste et on en apprendra davantage sur leurs préoccupations tout au long des épisodes suivants. Lie to me, c’est un peu notre Blade Runner des années 2000…

lietome.jpg

Mentez lui ce jeudi

paulekman.JPGLe premier épisode de Lie to me sera diffusé ce jeudi à 20h40 sur M6, la petite chaîne qui continue à monter. A noter qu’après cet épisode, un documentaire inédit particulièrement intéressant d’une durée de 52 mn sera diffusé: vous irez tout d’abord à la rencontre du véritable Docteur Paul Ekman qui vous exposera son travail d’analyse des expressions de tueurs en série, avant de suivre le travail d’une équipe française issu du « Département des Sciences du Comportement » de la gendarmerie française. A lire dans la bibliographie du Docteur Paul Ekman: « The face to man », « Emotion in the human face », « Why kids lie » et « Telling lies ».

à suivre

Commentaires

7 réponses à “[Série TV] Lie to me – La vérité si je mens”

  1. Crunch dit :

    J’ai déjà vu en entier la saison 1 et je peux dire que cette série c’est du lourd !
    A ne pas louper :great:

  2. cocole dit :

    Voilà une série qui s’annonce sympatoche.

    Si mes souvenirs sont pas trop pourris, Tim Roth était également le méchant dans le dernier Hulk (celui avec Edward Norton).

  3. moy dit :

    j’ai eu la chance de voir la saison 1 et je dois dire que j’ai adoré … mentalist à coté pour ma part ne vaut pas la peine d’être regardé.
    vivement la saison 2 :great:

  4. maspalio dit :

    Cecilux et moi attendons cette série avec grande impatience !

  5. cecilux dit :

    Vivement demain pour découvrir cette série

  6. bidibule dit :

    Les deux saisons sont excellentes, j’adore quand un exemple est montré via la photo d’une célébrité. Je préfère cette série à Mentalist (qui est assez proche) où il faut le dire, des fois c’est un peu trop abusé et plus du tout réaliste.

  7. chaus7 dit :

    Franchement cette série est super mais au vue des extraits de M6, faut zapper la vf et regarder en VO, avec l’accent british de tim roth c’est vachement plus classe que les pov doublages proposés

à lire aussi

Articles similaires

# TV/Shows
Reaper
# Vie de Netflix
On mate quoi en Juillet ?