# Le long test

Galaxy NX #imagelogger

11951239324_cbd61a8fa1_b

Il y a quelques années, j’avais commencé à aimer la photo avec un petit hybride, le NX10, un produit Samsung que j’avais beaucoup aimé. Le temps ayant passé, je suis passé par un bon nombre d’appareils pour finalement me contenter de mon 650D de chez Canon. Au début de l’expérience Imagelogger, j’avais été séduit par l’idée de tester le fameux Galaxy Nx, un mirrorless avec un capteur d’APS-C, joli certes mais qui commence à être assez commun sur la gamme des mirrorless au-dessus de 1000€. Non, son petit truc à lui c’est d’avoir une interface Android.

Galaxy NX

L’appareil est un Galaxy et est sous Android, pourtant ce n’est pas un téléphone. C’est un peu choquant au début : son nom n’est pas forcément le plus vendeur. Souvent, on pense que c’est un appareil d’entrée de gamme, mais quand je leur parle du capteur et de l’optique, les gens commencent à ressentir la puissance du bouzin. Je reviendrai sur ça plus tard, mais oui le Galaxy NX est un vrai appareil photo complet.

samsung-galaxy-nx-release-date-price-specs

Le problème c’est qu’au début l’appareil a été conçu pour les amateurs en recherche de qualité, du coup tout est axé « amateur » débutant. Un reset plus tard, on peut tout passer en mode pro et retrouver ses réflexes de photographe. Mieux, on est sous Android, on peut choisir presque toutes les fonctionnalités des boutons physiques. Selon moi, le mode 3 ressemble énormément à la prise en main pro que j’avais sur un reflex Canon. Oui pour bien prendre en main l’appareil il vous faudra bien fouiller dans ses menus, mais c’est un petit effort à faire qui va changer votre vie.

APS-C et Prise en main

Le même capteur qu’un reflex dans un produit tout léger et hyper pratique. Si au début je me trimballais avec le 650D, je l’ai vite trouvé lourd. Je suis retourné au mirrorless avec la puissance d’un petit capteur, le pied.

11951106033_afb446a159_b

Car à mon humble avis, le meilleur appareil c’est celui que l’on a sur soi et le mirroless est clairement l’avenir de la photo amateur, voir semi-professionnelle. Ce Galaxy NX est une petite merveille car il offre un bon compromis entre capteur et taille.

L’écran du Galaxy NX est une tuerie, point, tellement pratique que le viewfinder n’est utile que lorsqu’il y a trop de soleil. Sinon c’est une merveille pour le cadrage. En y rajoutant l’horizon , on est encore plus à l’aise pour composer la photo et surtout réussir à en faire une droite . Le grip est très bon et l’appareil ne bouge pas d’un poil une fois en main, je n’ai pas eu de problème avec le 18-200mm ou avec le futur 16-55 série S (splendeur).

11951247974_8b888d945f_b

La molette est cliquable et avec le bouton iFn sur les objectifs, on arrive assez aisément à switcher entre la vitesse, l’ouverture et les ISOs. MAIS — oui parce qu’il y a un MAIS — j’aimerais vraiment que l’on mette une deuxième molette sur l’hypothétique Galaxy NX2. C’est le seul « défaut » dans la prise en main, c’est pas très facile à gérer et on rame beaucoup au début. Toutefois, après avoir fait les bons réglages on y arrive un peu mieux et à force de l’utiliser, ça devient vite naturel. Avec une seconde molette, on arriverait à un appareil parfaitement ergonomique car avec la souplesse d’Android, on peut imaginer encore plus de possibilités pour cette seconde molette. Bon j’arrête de rêver pour l’instant mais s’il vous plaît Samsung, mettez une seconde molette, 세요 !

Android, c’est un téléphone ou quoi ?

Pour certains, c’est un peu étrange, mais pour d’autres c’est carrément logique. Andy Rubin (un des fondateurs d’Android) a avoué avoir initialement créé le système pour en faire un OS d’appareil photo. C’est finalement le but atteint !

11951644686_a298b062b8_b

Android 4.2.2 y est embarqué, aucune information sur un potentiel 4.3 ou un 4.4, je ne sais pas si Samsung va faire suivre les évolutions sur son appareil photo, c’est un sujet nouveau et je dois avouer que j’ai quelques doutes là-dessus. En effet, l’Android embarqué est grandement modifié pour y mettre en avant la photographie, c’est un Android qui lit les RAWs et qui est capable de les traiter (sommairement, en attendant l’arrivée d’un Lightroom sur Android).

À titre d’exemple, la fonction « Prendre une photo » est toujours prioritaire ; pas de stress, vous ne recevrez pas de notification pendant un cadrage important. Si vous êtes sur Facebook et que vous voulez prendre une photo, il suffit d’appuyer sur le déclencheur, le retour photo prend toujours la priorité et c’est tant mieux !

11951257114_d9d6f0f393_b

Plus efficace, outre la pléthore de filtres et de modes automatiques présents sur l’appareil photo, la présence d’Android ouvre un champ de possibilités énorme. Vous voulez faire un Vine de qualité PRO ? Hop, lancez Vine et filmez ! Vous voulez partager une superbe photo sur votre galaxie de réseaux sociaux ? En deux clics c’est fait, c’est aussi simple que ça. J’en suis accro, c’est la facilité d’utilisation d’un smartphone avec la puissance d’un reflex pour le poids d’un compact (vous suivez ?).

11951645166_dd7791581b_b

Je vous ai parlé de l’utilisation la plus simple, la plus commune : la photo et la vidéo qu’on partage sur les réseaux. Personnellement, j’ai aussi mis au point un workflow assez efficace avec, je ne branche presque jamais mon appareil pour récupérer les photos. Lorsqu’il détecte le wifi de ma maison, il uploade les photos du jour sur un compte de Cloud (Dropbox et Bitcasa essentiellement), Il me reste juste à parcourir celles qui me plaisent le plus, et je peux commencer à bosser dessus. Je ne pense plus à sauvegarder les photos, puisqu’elles le sont automatiquement. Une fois les photos développées, je les uploade ; ainsi je peux montrer mes photos travaillées à partir de mon appareil photo ! Le cercle virtueux complet — bon je suis en fibre et ça aide bien. Le Galaxy NX est aussi 4G si vous avez envie d’y adjoindre une Sim, la plupart du temps j’utilise un wifi ou un domino 4G ça marche tout aussi bien. L’autonomie est étrangement bonne, je n’ai jamais vraiment été à court. On n’est pas sur du reflex qui peut être allumé pendant des jours, non il faudra penser à le charger souvent mais pas autant que votre téléphone, promis, je n’ai jamais raté un shoot à cause de l’autonomie !

Constat

Premier constat, le plus important peut-être, je n’ai plus shooté avec mon reflex depuis des semaines, je ne l’ai pas pris dans mes récents voyages. À la place, la plupart du temps j’ai mon Galaxy NX. Ce constat pourrait être une conclusion simple, car si je n’utilise plus mon reflex ce n’est pas uniquement pour des questions de légèreté ou de connectivité du Galaxy NX, c’est aussi pour sa gamme d’objectifs relativement accessibles : le 18-200 est à 550€, le 30mm F2 à 250€, le fisheye dans les 300€ je crois. Oui voilà, mon Galaxy NX avec le 30mm, c’est mon joujou de tous les jours, il est pratique et toujours dans mon sac, le rendu est simple et je peux faire toutes les photos que je veux. Lorsque je voyage j’y adjoins d’autres objectifs sans trop alourdir mon sac. Le tout avec un appareil sous Android avec une infinité de possibilités.

11402985243_89be95804c_b

Le second constat est plus personnel, le projet imagelogger et cet appareil m’ont permis de reprendre plaisir à me promener avec ma machine à image, à ne plus rater la photo que j’ai en tête parce que mon téléphone a un capteur pourri ou parce que j’avais la flemme de prendre mon reflex. Ça m’a permis de simplement faire de la photo d’une façon complètement décomplexée.

Je pense que le reflex arrive en bout de course, Samsung présente un produit un peu premium avec le Galaxy NX, il n’est clairement pas accessible, mais cela dit si vous êtes une personne connectée et un passionné de photo, il vous rendra des dizaines de petits services au quotidien.

Pour voir quelques clichés :

 

Note sur 10 9
La conclusion est simple, c'est un produit qui montre un potentiel réel et une avancée technologique certains. Prendre et partager de la photo n'aura jamais été aussi simple. Le prix est clairement élevé mais on peut se rattraper sur la gamme d'objectifs plutôt bon marché.
  • Le grand écran pour la visée
  • Les possiblités d'android qui facilteront votre approche de la photo
  • Légèreté du bouzin
  • Rapide en sortie de veille
  • Accessible au débutant mais configurable pour l'amateur éclairé
  • Le niveau électronique
  • La prise en main à terme
  • L'écran du viewfinder est bof
  • Le prix
  • Je veux une seconde molette !
  • Lent à l'allumage (gardez-le toujours allumé et en veille c'est plus simple)

à suivre

Commentaires