# Critique ciné

La vie rêvée de Walter Mitty

titrelvrdwm

J’avais envie d’un peu d’optimiste pour ce début d’année, envie de me dire que tout n’était pas perdu. Quoi de mieux qu’un film qui me ferait rêver ? « La vie rêvée de Walter Mitty » était le film idéal pour commencer 2014.

C’est Ben Stiller qui officie en tant que réalisateur et acteur principal. Tonnerre sous les tropiques était l’un de ses derniers films que j’avais pu voir, et ne m’avait vraiment pas plu. Mais là aucun a priori, la bande annonce était alléchante.

L’histoire

Walter Mitty travaille au magazine Life et s’occupe de développer les pellicules des photographes. C’est une personne transparente, qui n’a rien accompli de particulier dans sa vie et qui a toujours vécu ses aventures fictives en se déconnectant de la réalité ; durant des moments d’absences l’amenant à devenir tantôt voyageur baroudeur, tantôt super-héros ou tout autre personnage sortant de son imaginaire.

Capture d’écran 2014-01-06 à 20.16.39

Toute sa vie va basculer le jour où la pellicule avec THE photo qui doit faire la toute dernière couverture du magazine Life (et qui paraîtra partout en ligne) est introuvable. Walter Mitty va alors partir et vivre une aventure hors du commun qui le mènera au Groenland, en Islande et finalement en Afghanistan, afin de retrouver le photographe freelance star du magazine. Et bien sûr on verra l’évolution du personnage terne et sans assurance, venir peu à peu s’imposer et devenir un autre homme.

lvrdwm-2

Tout au long du film il y aura deux fils rouges qui seront le fameux prétexte de son extraordinaire voyage : la recherche du fameux cliché 25 mais aussi une histoire d’amour entre Walter Mitty et Cheryl, une collègue de travail que Walter Mitty aime en secret, et avec laquelle il n’arrive pas à parler. Mais bien sûr tout va changer et c’est le mélange de ces deux fils qui va donner à Walter Mitty la chance de vivre cette aventure extraordinaire.

Au final

C’est très simple, ce film fait du bien. En sortant de la salle j’avais envie de partir en Islande et faire de la photo (de la vraie hein pas avec mon iPhone). Même si l’histoire est un peu tirée par les cheveux, le but du film est de nous faire voyager et de nous en mettre plein la vue avec des paysages magnifiques. Ben Stiller arrive même à donner de l’optimisme avec son film sachant que tout est basé sur des évènements plutôt tristes ou sans grandeur, un personnage terne et inexistant qui travaille dans un magazine papier (Life) voué à passer à du tout en ligne et où tout le monde est viré.

Capture d’écran 2014-01-06 à 20.17.24

Et puis les images du film, et la musique… On en prend plein les yeux et les oreilles, on a vraiment envie d’être à sa place et d’aller voyager, de prendre son sac à dos et de se dire « je me tire ».

Note sur 10 9
Un film qui fait voyager et qui donne pas mal d'optimiste, ça fait vraiment du bien surtout en ce moment
  • Les paysages
  • les situations hallucinantes dans lesquelles se met le héros
  • cette envie à la fin du film de partir et de faire de la photo
  • un peu tiré par les cheveux mais on lui pardonne vu que le but du film est de nous faire voyager

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
Poltergay
# Cinéma
Casino Royale