# Critique Ciné

Away we go, un road trip amoureux

away_we_go_03.jpg

Encore une fois, une séance du Club 300 d’Allociné, encore une fois un film qui sort de l’ordinaire. Ici c’est Sam Mendes, le réalisateur de Jarhead, les noces rebelles ou encore le mythique les sentiers de la perdition, un homme talentueux qui nous livre ici sa version du road trip générationnel et amoureux. Sorti prévu le 4 Novembre 2009 .

Synopsis

Burt et Verona vont devenir parents, ils se sentent complétement perdu, et là les parents de Burt décident de partir vivre en Belgique; la goutte de trop, blasés de leurs vies, ils partent loin de chez eux à la recherche de la famille et d’un lieu où ils pourront élever leur enfant et vivre simplement heureux.

away_we_go_02.jpg

Away we go

Le film commence et on est emporté par les deux acteurs, ce couple transcende l’écran pour nous donner un reflet de ce qu’on est ou de ce qu’on va devenir. Leurs doutes, leurs espérances, on arrive à tout ressentir. Leurs problèmes deviennent les nôtres, sur ce point, c’est fantastique, le jeu d’acteur aidé par la réalisation, nous livre une tranche de vie amoureuse intéressante.

away_we_go.jpg

Pour un Road Trip, par contre, on est un peu déçu, il ne se passe pas grand chose. Heureusement, les personnages secondaires sont riches en couleur, on nage dans un monde un peu surréaliste, faisant passer le couple pour un couple « normal » et surtout proche de nous. Les personnages secondaires sont complétement barrés, de la hippie à la mère surmenée, on trouve tellement d’histoires dans l’histoire que parfois on se perds, et à chaque fois la pertinence du couple arrive à nous ramener à leur réalité et à concentrer le récit sur leur réflexion et sur leur recherche du bonheur.

away_we_go_04.jpg

Note sur 10 8
Un bon moment, un road trip un peu décevant, mais une histoire de couple intéressante, une histoire touchante amenée par un couple d'acteur extraordinaire.
  • La réflexion sur "la famille"
  • Le couple qui joue formidablement bien
  • Touchant et pertinent , sans être pathétique
  • Richesse des personnages secondaires
  • Peu de rythme

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Monstres Academy