# Cinéma

Audi, le cinéma et Iron Man

En guise de mise en bouche à la sortie d’Iron Man 3, Audi nous avait convié à une rencontre avec le responsable français du partenariat entre l’homme de fer et la marque aux anneaux. Petit résumé.
bandeau

 

Il est en effet difficile de passer à côté : Audi est le sponsor officiel de Tony Stark. Il roule en R8 dans les 3 films, Pepper roule en A7, il ne reste guère que les hommes du Shield pour rouler, gouvernement US oblige, dans des Ford.

Comment tout cela se passe-t-il. Bien évidemment, le placement produit est la rencontre entre deux univers, celui du produit et celui du film. On ne place pas un « Cisco cloud » dans une comédie romantique. Et les marques rechignent souvent à se retrouver en mauvaise posture, utilisées à des fins malveillantes. Cette alchimie est le fruit du travail d’une agence de placement, Films et Marques dans le cas d’Iron Man.

D’un côté, vous avez le réalisateur, qui souhaite que son héros roule dans une belle voiture, symbole de sa puissance, de sa richesse (on est en plein dans le cliché machiste, je vous l’accorde). De l’autre, vous avez un marque de voiture qui cherche à se donner une image dynamique, moderne, technologique (Vorsprung durch Technik dixit le slogan de la marque). Au milieu, vous avez l’homme qui a la chance d’avoir les deux dans son carnet d’adresses. Et donc, au final, Tony Stark roule en Audi. En tout cas dans les films Iron Man puisque dans Avengers, on l’a vu au volant d’un concept Acura si je ne me trompe pas.

 

acura

 

Pour ma part, si je n’y trouve pas grand chose à redire sur la forme, les marques et les réalisateurs étant bien libres de faire ce qu’ils souhaitent de leur argent, sur le fond en revanche, je me demande dans quelle mesure Iron Man n’est pas passé légèrement à côté de la bonne cible. Reprenons.

Dans le premier film, on a un aperçu du garage de Stark. Outre l’Audi R8, on y voit entre autres une Saleen S7, supercar américaine certes moins emblématique qu’une Viper mais tout autant désirable, et surtout une AC Cobra 427. Pourquoi donc Stark roulerait-il dans une R8, qui est certes une excellente voiture mais qui reste avant tout une voiture de série faite pour la route, confortable et sans doute légèrement aseptisée, alors qu’il peut rouler dans une Cobra qui distille environ 1000 fois plus de sensations et qui essaye de vous tuer à chaque virage ? n’oublions pas que Stark, c’est le mec qui s’est construit une armure faite de bric et de broc dans une grotte et à laquelle il a attaché un réacteur de missile. Ce qui est un excellente définition de la Cobra, en fait.

accobra427

 

Par la suite, ça s’arrange moyennement. La R8 Spider du second film est une amélioration : au moins, Tony profite du soleil californien comme un vrai californien. Par contre, la R8 e-tron du troisième film, même si j’admets volontiers le parallèle entre la voiture avec son système hybride et le personnage avec son réacteur dans la poitrine, je ne suis pas certain de comprendre l’intérêt. Sans parler du nom de la voiture qui malheureusement dans notre beau pays, ressemble à s’y méprendre à… bref.

Pour finir, j’aimerais à mon tour faire un parallèle avec un autre univers, avec un autre personnage qui est le pendant DC de notre ami Tony Stark, à savoir un autre milliardaire génie à ses heures et justicier le reste du temps, j’ai nommé Bruce Wayne. Et là, on s’aperçoit que sans aller bien loin dans la galaxie Audi, on change quand même de catégorie. Pendant que Tony roule confortablement dans sa R8, Bruce se pavane en ville et sauve même son employé infidèle au volant d’une Lamborghini.
Voilà, ça c’est une bagnole de playboy milliardaire : une Aventador !

 

aventador

 

PS : en guise de preview à mon prochain article, et pour rester dans le thème « Audi et le cinéma », une excellente pub comparative US.

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=WPkByAkAdZs[/youtube]

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Vie de Gourmand
La galette des rois