# Test PS3

Assassin’s Creed Brotherhood

Après la mise en bouche chez ubisoft , j’avais hâte de retrouver Ezio dans mon canapé, je me le suis procuré le jour de sa sortie et j’ai découvert Rome à travers l’animus.

Assassin’s Creed

L’histoire débute au moment même où assassin’s creed 2 fini, on retrouve Ezio au Vatican et il doit s’enfuir. No spoile, mais l’histoire tourne autour de la conquête de Rome et du meurtre des Borgia, les méchants italiens. Le récit est moins prenant que le second opus, on ne voyage pas beaucoup, on reste à Rome et dans les alentours, on se promène dans la ville à cheval, oui dans une ville à cheval et il faudra l’utiliser souvent si on veut pas passer son temps à marcher !

Au niveau gameplay, c’est bien plus dense, les possibilités sont énormes. Les combats sont facilités par un système de combo mais on peut finir le jeu en restant avec une épée longue correcte 10h de jeu en faisant quelques quêtes annexes. La nouveauté vient de la brotherhood et des tours de Borgia, votre équipe d’assassins est à recruter dans toute la ville, et pour ça il faudra baisser l’influence des Borgia, en détruisant les tours. Une fois les assassins recrutés (on les sauve des gardes), il faudra les former en les envoyant en mission, ils monteront alors en XP et en niveau, on va les équiper d’arme et d’armure. Une fois atteint le niveau d’assassin, ils sont vraiment jouissifs à appeler. On peut faire des missions en ne se battant plus ! Le jeu est un plus difficile que les précédents opus, surtout si on veut faire les missions à 100% de synchronisation ( des objectifs sont alloués : ne tuer personne, ne pas se faire repérer).

Brotherhood

La vraie nouveauté est le mode multijoueur, envoûtant. Une nouvelle façon de jouer qui casse la monotonie des fps, rts, tps , tout ça quoi. Un vrai multi bien pensé . Dans ce multi scénarisé, vous jouez des templiers qui s’entraînent à la traque aux assassins. Vous devez vous mêler à population pour tuer vos cibles mais attention vous êtes aussi une cible! Le jeu est tendu, on est sur le qui vive à tout moment et les parties de 10 min ressemblent par moment à une véritable torture. La possibilité de customiser son personnage avec des atouts et des armes, finissent de ravir l’amateur de soft RPG. Un multi sur lequel je passerai du temps, assurément.

Note sur 10 8
Un jeu bon dans l'ensemble, un solo un peu décevant si on ne fait que faire les missions du scénario, surtout qu'on joue peu avec Desmond, le multijoueur lui est révolutionnaire.
  • Le multijoueur
  • La gestion de ses assassins !
  • Ezio toujours aussi classe !
  • Le scénario, décevant
  • Peu de Desmond !
  • Une fin wtf mais pas dans le bon sens !

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Test PS3] Assassin’s Creed Brotherhood”

  1. DarkScuderia dit :

    Comme toi, franchement la fin, du grand n’importe quoi, et je pèse mes mots, soit ça sens le dlc moisi pour nous donner une VRAI fin, soit je n’ai rien compris à sa subtilité lol

  2. Juliana Lars dit :

    Me voilà vraiment éffondrée.J’ai fait la découverte cette vidéo (surtout à la deuxieme minute) : http://www.dailymotion.com/video/xpgwm9_nutelle-moi-une-derniere-fois-les-rois-de-la-suede_musik . Comment peuvent-ils !?! Mais pourquoi donc rabaisser Jésus-Christ ainsi ? Que faire ?

à lire aussi

Articles similaires

# Vie de Gamer
Pokemon X/Y