# Alcools et Cocktails

La Paradox Jura, quand la bière se mélange au whisky


– 

Vous le savez, ici on aime bien les découvertes, la bière, et aussi le whisky. Alors imaginez ce que cela donnerait si nous prenions tout cela, que nous le mélangions bien énergiquement, et que nous goûtions le résultat ? Eh bien ce que l’on obtiendrait serait certainement très proche de la Paradox Jura, une bière produite par BrewDog, une brasserie écossaise indépendante.

 

 

BrewDog ? Des punks qui font de la bière hardcore !


Comme je disais donc, BrewDog est une brasserie écossaise indépendante, fondée en 2007 par deux amis, Martin et James, fatigués de ne voir que de la bière industrielle vendue par chez eux. Ils ont donc décidé de faire leurs propres bières, en ouvrant leur entreprise avec toutes leurs économies. Sont ainsi nées des bières cools et modernes, détournant les styles classiques de celles vendues partout dans le monde.

Chez BrewDog, ils font les bières qu’ils VEULENT boire, et n’hésitent pas à expérimenter. Exemple parfait de leur originalité, la bière au viagra lancée l’année dernière en édition limité à 1 000 bouteilles : la Royal Virility Performance. Élaborée spécialement pour le mariage du Prince William, ses bénéfices ont étés reversés à une œuvre caritative. Autre exemple de leurs produits hors normes : ils font partie de ceux qui produisent les bières les plus fortes du monde, notamment avec la Tactical Nuclear Penguin, à 32% ou encore la fameuse The End Of History. Cette dernière avait fait parler d’elle il y a quelques années, car éditée à seulement 4 exemplaires, ses bouteilles étaient enveloppées directement dans… Des écureuils empaillés. Cette dernière affichait tout de même un taux d’alcool à 55°.

– 

Mais la Paradox Jura, elle a quoi de spécial ?

Si je tiens à vous parler particulièrement de la Paradox Jura aujourd’hui, c’est qu’il s’agit d’une bière très originale, mais plus que pour son degré d’alcool assez élevé (15° tout de même, pas grand chose comparé aux dernières citées mais cela reste bien au-dessus de la majorités des bières), elle est portée à maturation pendant plus d’un an dans des fûts de whisky, et pas n’importe lesquels, des fûts ayant accueilli un Isle of Jura (l’un de mes chouchous) !
– 

Grâce à son processus de fabrication très spécial, cette bière est destinée aux amateurs de bières fortes en goût. La longue maturation en fût de chêne et son mélange avec le whisky, lui apportent des arômes torréfiés, avec des saveurs très fortes de chocolat, de réglisse, ainsi qu’une touche de miel et de vanille. Sa robe est sombre, dense et crémeuse. Très peu sucrée, cette bière est vraiment surprenante, et même si les premières gorgées peuvent paraître trop amères, sa subtilité ne peut laisser indifférent. Certes pas la bière qui accompagnera vos barbecues cet été, mais elle sera parfaite pour une dégustation entre amis.

On la trouve où ?

Alors si maintenant vous aussi n’avez plus qu’une envie : goûter à la Paradox Jura, plusieurs solutions s’offrent à vous :

– Pour les parisiens, les boutiques Bières cultes, où la bouteille de 33cL vous coûtera un peu moins de 10 € pièce.

– En ligne, sur le site Saveurs bières, pour 7,90 € pièce, mais intéressant si vous en commandez plusieurs car s’ajoutent 6,70 € de frais de port.

– Directement sur le site de la brasserie, où vous pouvez les commander par lot de trois pour l’équivalent d’environ 28 euros, et autant de frais de port.

Voilà, vous savez tout ! Il ne vous reste plus qu’à déguster, et venir me dire ce que vous en avez pensé =)
– 

à suivre

  • Article précédent
  • # Critique BD
  • Feynman

Commentaires

10 réponses à “[Alcools et Cocktails] La Paradox Jura, quand la bière se mélange au whisky”

  1. Nalexa dit :

    Tiens de brew dog, je connaissais seulement la tokyo à 18,5°. Va falloir tester celle-ci 🙂

  2. Shooter dit :

    T’en amèneras une bouteille pour la soirée Rocksmith (bientôt la preview sur V2G !). 😉

    Et pour le prochain Whisky Live, je t’accompagne ! 😛

  3. MasterLudo dit :

    Je veux en goûter !
    Commande groupée ?

  4. Julien dit :

    Merci pour le lien vers SB !

  5. Elle pourrait bien me plaire celle-ci, je me laisserais bien tenter !
    J’ai déjà eu l’occasion de goûter la Tactical Nuclear Penguin entre autres.
    Voici d’ailleurs ce que nous en avions pensé :
    http://chicksandbeers.com/2011/10/08/trashy-et-eponjj-buvant-une-tactical-nuclear-penguin-de-chez-brewdog-entre-amis-a-la-maison/
    😉

  6. DocWan dit :

    La bière, le whisky, une seule passion. C’est parfait ça. Je vais partir faire un tour d’écosse d’ici peu moi ! Qui me roule ?

  7. Je n’ai pas encore goûté la BREW DOG mais j’ai goûté la TRASHY de la même brasserie qui était vraiment sympa ! 😛

    Au passage, je découvre le site, chapeau, il claque !

  8. Oups, je voulais dire : « je n’ai pas encore goûté la Paradoxe Jura » et non pas « Je n’ai pas encore goûté la Brew Dog » 😕

  9. Praline dit :

    Et as-tu déjà gouté du Whisky à base de bière, qui a vieilli dans des fûts de chêne ayant contenu du vin jaune ou du Macvin ?

    C’est la Brasserie Rouget de Lisle qui fait ça, une brasserie installée dans le Jura, c’est le nom de la bière que tu as goûté qui m’y a fait penser ! Tu devrais goûter, c’est vraiment suuuuuper bon ! (Et leurs bières sont géniales aussi !)

  10. Marisa dit :

    @Shooter + Masterludo : Pleurez pas les filles, c’est bon j’en amènerais 😛

    @Chicks and beers : Bandes de veinards ! J’ai lu votre avis sur la pinguin et ca donne sacrément envie ! Je pense que je franchirais le pas et en commanderais une chez Bière culte cet été (en espérant qu’il y en ai toujours de dispo)

    @DocWan : Vazy toi, c’est MON idée de vacances ca ^^

    @Tomas Barbéra : Pas gouté le Trashy encore, je la note, par contre goûté la punk IPA depuis, et même si très très bonne et étonnant, trop citronnée pour moi

    @Praline : Merci pour l’info, je ne connaissait pas du tout, et après un tour sur leur site, je pense que je ne vais pas tarder a goûter leurs produits.

à lire aussi

Articles similaires

# Vie de Gourmand
L’aligot
# Découverte Musique
9 in Common – Abstract Reality