# Vie de Gamer

Life is Strange 2 : L’épisodique, fléau du Story telling ?

On va encore dire que j’aime rien, c’est faux, j’aime ma famille et ma patrie. SI tu as la référence, c’est cool. J’avais beaucoup aimé le premier, j’attendais le second avec impatience, si le début m’avait bouleversé, la suite n’a pas toujours été très bien maîtrisé.

L’épisodique fléau du story telling ?

A une époque où les séries arrivent presque toutes par lot que si ce n’est pas le cas, elles arrivent de façon hebdomadaire, Dotnod avait pris le partie de faire des épisodes trimestriels, enfin je crois, c’était tellement long que j’ai oublié l’existence de ce jeu plusieurs fois, mauvais signe.

Et pourtant, l’histoire de deux enfants américains, métisses mexicains, qui se retrouvent à fuir la police et la violence d’une Amérique raciste. C’est couillu, ça m’appelle, ça me parle et j’ai envie d’aimer. Le premier épisode arrive à nous mettre mal à l’aise, à nous faire comprendre que ces enfants n’auront pas une happy end.

Le jeu a l’intelligence d’avoir créer l’équivalent d’un « Previously » , à chaque épisode, il y a une jolie intro narrée par le grand frère, se basant sur les loups. C’est poétique et c’est une vraie bonne idée, ça remets le joueur dans l’histoire, ça récupère l’attention qu’on avait perdu, à l’attendre puis l’oublier.

Les moments de grâce existent bien, je pourrais même vous conseiller d’y jouer en une fois, le traitement du racisme est maîtrisé, celui de la différence est tout aussi bien traité. Ce jeu parle, il est moderne et engagé.

Pourtant dans son format, ce n’est pas vraiment un grand jeu, le fait d’avoir diluer un propos si fort, tends à réduire sa portée. Certains passages semblent avoir été créer pour rendre l’aventure plus longue, la preuve par ce dernier chapitre, qui arrive à faire dire « au revoir » à des personnages qu’on connait pas, seulement pour y rajouter un peu de gameplay. C’est dommage.

Oui vous l'aurez compris, j'en veux à ce jeu parce qu'on voit trop les ficelles, néanmoins, le propos engagé me force à vous le conseiller, car néanmoins, à la fin, j'ai été pensif.
  • Jolie message, propos moderne et rarement vu
  • Final et début grandiose
  • L'amour des ces deux frères.
  • Episode du milieu très mou
  • Remplissage

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Découverte Série
Marvel’s Agent Carter