# Vie De Gamer

It takes Two, le jeu video de thérapie de couple.

J’aime le jeu vidéo, j’aime @izafox , mais on partage rarement des moments de coopération ensemble, encore moins toute une aventure vidéoludique. It takes Two parle du couple amoureux, deux personnes qui s’aiment mais qui l’ont oublié, c’est un peu niais, mais c’est assez chou pour qu’on ait envie d’y jouer. C’est la première fois que je finis un jeu de A à Z avec Izafox et rien que pour ça ce jeu est une merveille.

IT TAKES TWO TO PLAY

Le jeu se joue à deux, en local ou en ligne, mais je trouve ça bizarre d’y jouer en ligne avec des inconues, mais ça permets de jouer avec votre couple à l’autre bout du monde. Bref, il est fait pour être jouer à deux, et seulement à deux. Pas de solo donc.

C’est l’histoire de May et Cody, un couple qui passe un moment difficile, et ils ont décidé de divorcer. Rose, leurs fille, pleure sur les figurines de ces parents à coté d’un mystérieux bouquin sur l’amour, écrit par Dr Hakim. Et boum, les voilà transformer en petites figurines dans un monde imaginaire, inspiré de leur maison. A vous de trouver la solution !

COMMU-NI-CATION

C’est cliché mais le jeu est basé sur la communication, pas seulement celle dans le jeu mais beaucoup celle sur le canapé. Tout au long de l’histoire, on va devoir expliquer les éngimes et les resoudre à deux, impossible d’avancer seul. Si l’autre personne est en galère, il faudra l’aider, la conseiller, la guider pour qu’elle puisse faire pareil avec vous. Ouais ça va vous forcer à expliquer les choses à une personne en plein stress vidéoludique.

Le jeu est extrêment varié, peut être même le plus varié que j’ai vu dans un plateformer, en tout cas le plus varié dans ces systèmes de coop, j’ai vu des choses que j’avais jamais vu ou imaginé avant, c’est tout simplement hors du commun. La diversité et le fun sont à chaque coin de la carte, de temps en temps on pourra même se « battre » sur des mini-activités pour se défouler après une heure de coopération intense.

Ouais c’est intense, au début, on se dit qu’on y arrivera jamais, mais au fur et à mesure, on réussit à passer les niveaux, les boss, les énigmes, sérieusement on penser pas pouvoir réussir des phases aussi complexes. Car oui, le jeu est pas « facile », non c’est un soul non plus hein, mais il y a un petit challenge quand on y joue avec une personne qui a pas forcément l’habitude de jouer à ce style de jeu.

Et puis c’est beau et féérique, on passe des moments excitants à des moments de rigolade, ce jeu est une petite pépite car il permets de multiplier les interactions, que ce soit sur l’écran ou le canapé. On se vanne, on se challenge, on s’engueule, en écho à ce qui se passe à l’écran, l’écriture des personnages est assez large pour qu’on y trouve un peu notre quotidien, et il y a un peu de nous en Cody et May. A la façon d’un film romantique, on s’identifie très bien et ça rajoute une couche agréable, la qualité de production est très bonne, les musiques, les détais graphiques, on est sur un jeu généreux et bien fini.

Je vous parle même pas des miliers de références vidéo-ludiques qu’on trouve , elles sont trop cools . Une grande place est laissé à l’exploration, n’hésitez pas à fouiller toutes les parties, c’est trop rigolo de tomber sur des jolies clins d’oeil. Ce jeu c’est de l’amour à deux.

Le jeu est dispo à un peu moins de 40€, encore moins si vous avez le EA Pass . J’y ai joué sur PS5, aucun soucis technique.

Note sur 10 10
It takes two est un gros coup de coeur , le jeu parfait à deux, il est plein de challenge, de magie et de sourire. On s'engueule et on sourit dans son canapé, la variété de gameplay et de situation souligne la générosité de ce jeu, bravo Hazelight Studios !
  • Variété de gameplay
  • La méta du canapé
  • Histoire prenante
  • Dr Hakim mon BFF
  • Dalek ?
  • Franchement rien, ah si vous être en couple, ou au moins y jouer à deux qui se connaisse un peu pour trouver ça vraiment cool

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Test XBLA
Splosion Man