# Vie de Gamer

Ghost of Tsushima – l’art rare de prendre son temps.

J’ai pris mon temps sur ce jeu, sorti juste après le superbe The Last of US part 2, je voulais avoir l’esprit calme et reposé pour cette nouvelle aventure. Et c’était parfait, car ce jeu prends son temps, c’est un jeu de « poseur » , de mise en scène épique, avec quelques défaut mais avec un univers musical et visuel qui vous emporte et vous retiens.

GHOST OF TSUSHIMA – Sucker Punch

J’aime les gars de Sucker Punch, contrairement au film, ils m’ont donné mon premier platine, INFAMOUS, qui reste encore aujourd’hui un de mes jeux favoris de la Playstation. J’attendais beaucoup de ce jeu là, j’avais peur qu’il ne soit qu’un Assassin’s creed like ou pire un soul like ( laissez moi tranquille avec mes gros doigts).

Le jeu est très différent de tout ça.

On incarne Jin Sakai, un samourai digne, qui doit dès la séquence d’intro du jeu, se battre contre une armée de Mongols, qui viennent envahir Tsushima au 13éme siècle. La droiture et l’honneur des samourais contre l’esprit de conquête des Mongols. Le jeu se base en partie sur une période réelle mais à l’intelligence de fanstamser la plupart des faits, tant mieux, ça n’aurait pas été le bon ton.

Jin doit faire reprendre son île à l’envahisseur en trouvant les bons alliés. Ouais rien de fou non ? Non c’est pas la trame principale qui donne envie de continuer, enfin si mais pas par son orginialté , mais par son traitement de vieux film japonais. Les rebondissements sont nombreux et les plans somptueux et lent.

Cette lenteur dans le récit se joue aussi, que ce soit en mode Samourai ( honneur et provacation ) ou en mode Fantôme ( En gros Ninja, vous devez prendre votre temps, lire vos ennemis pour contrer au bon moment, surveiller les déplacements pour tuer au bon moment, c’est fou j’ai adoré le faire. Moi qui suis nul au jeu en furtivité ou au combat exigeant, GOT à réussi à me donner envie de comprendre par son accesibilité, non vous attendez pas à un jeu de combat milimétré, mais le gameplay est assez plaisant ET vous donnera un sentiment de réussite mérité.

Le plaisir du temps c’est aussi celui de se promener, celui de suivre les oiseaux, les feux, de découvrir nous mêmes l’histoire de l’île, ces mystères. Des petits moment de Haiku, des entrainements au sabre, moults activités qui vous feront monter en niveau mais aussi et en style.

C’est aussi celui de se battre en duel, de prendre le temps de la mise en scène, d’ailleurs on peut jouer le jeu en VO japonais sous-titrés et même en noir et blanc si on veut. La mise en scène, on vous dit, certains pouvoirs, sont aussi beaux que puissants, on prends un plaisir visuel à les voir en action.

Et puis on prends le temps de se faire un petit Onsen et réfléchissant au sens le la vie. C’est reposant, ce jeu est reposant, c’est peut-être ça que je cherchais, car il te force pas à courir derrière des pouvoirs ou derrière le scénario, le fait qu’il n’y a pas d’interface visibles la plupart du temps, nous fait souvent oublier qu’on « joue », on vit une belle aventure dans un japon fanstasmé mais agréable et puis on peut suivre le renard, c’est trop chou.

Ghost of Tsushima est un jeu qui se déguste, qui s'explore, il ne se rush pas, vous pouvez vraiment jouer comme vous le sentez. L'arbre RPG est complétement flexible et on peut aller où on veut et presque toutes les missions vous laisse le choix. Et puis cet univers poétique vous transportera, je vous ai parlé du mode PHOTO ?
  • La photo du jeu
  • Le mode photo du jeu
  • Le jeu d'acteur et les doublages <3
  • Gameplay accessible et cool
  • Parfois redondant , ne soyez pas méthodique , suivez le vent ça ira mieux !

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Preview
DanceStar Party