# Twitter

Tweets sponso : prostitution 2.0 ?

Wait what ?

C’est le tweet qui m’a fait lancer sur ce poste. Mais revenons un peu sur l’historique, l’agence Buzzparadise a proposé une campagne financièrement assez intéressante pour le lancement de Autolib. Dans mon cas, 60€ sur mon twitter personnelle.  Pour un simple copier/coller , le tweet est visible ici .

Le contenu, je n’en avais vraiment clairement rien à faire. Cependant, vu la majorité des parisiens qui me suivent, le lancement d’autolib, c’est un événement que j’aurai pu suivre en tant que blogueur aussi, mais bon, là c’était du sponso et je vais pas vous mentir, de l’argent facile comme ça on en a pas tous les jours, je ne suis ni journaliste ni millionnaire, praska est un compte personnel donc pourquoi pas !

La réaction

Suite à ce tweet, enfin disons suite à cette campagne de tweet. Il y a eu une vague de débat assez intéressant sur twitter. Les gens qui ont cédé à cette campagne facile, les gens qui pensent que c’est de la prostitution et les autres qui unfollow les comptes twitter des gens qui ont « osé » faire du sponso.

Débat ?

C’est pas facile de faire une analyse à chaud, mais sur twitter ça partait un peu trop dans les sens. Je préfère le confort de mon blog. Alors quoi on fait un tweet sponso, on est le mal ? Peut-être mais enfin pour une fois qu’on est payé pour un copier-coller faut être vachement proche de son éthique pour ne pas accepter.

Et de quelle éthique on parle exactement ? le tweet ne dit rien de positif ou de négatif sur l’événement, seulement un lien vers des informations supplémentaires sur un événement. « SUPER » , les articles sponso ou « pub » sont bien plus compliqués à lire entre les lignes. Ici pas de prise de tête, c’est claire et simple, et si vous utilisez un bon client twitter vous pouvez aussi « mute » le hastag #sponsored et hop t’es tranquille.

On peut penser qu’une vague de pub va débouler sur twitter, oui mais comme sur les blogs ça ne sera jamais prédominant sur le contenu original. Je trouve ça étrangement intéressant de comparer ça a la prostitution, on vends notre timeline pour un peu d’argent, oui mais c’est la timeline qui nous suit, ils ont fait le choix de nous suivre et donc de nous quitter mais la menace est JAMAIS la bonne solution pour faire avancer un débat et le ton présomptueux de certains me laisse sans voix . Alors on fait quoi ?

  • OMAGAD, de la pub je t’unfollow direct MEC ( oui si tu veux , je t’unfollowerai pas t’inquiète pas )
  • Mute #sponsored sur ton client qui va bien (ouais t’es pas con !)
  • M’en fou ça fait de la thune pour toi c’est cool

Simple, mais je ne supporte pas les donneurs de leçon, les chevaliers blancs qui protègent twitter comme si c’était leur outil, ce n’est qu’un compte, on ne viole pas les CGU, on s’unfollowera, on se followera à nouveau peut-être mais pourquoi menacer et insulter les gens qui eux ont fait le choix de gagner un peu d’argent ? C’est une vraie question alors si tu es assez humble pour en parler, dis-moi donc .

Pour finir sur la prostitution web.2 est toujours là sauf que là on est payé pour, « know the game play the game », ne croyez pas que s vos postes d’articles suite à une soirée de lancement  sont gratuits, ils rentrent dans une démarche marketing, de façon décontracté et agréable pour le lecteur et le blogueur mais c’est quand même le cas. Et puis au moins sur les sponsos c’est clairement marqué dessus et ça je trouve ça bien plus éthique !

 

 

NB: j’ai pris le tweet de @oujiz pour le billet mais c’est parce qu’il m’a choqué plus que les autres en mettant les bons mots mais les réactions d’autres « chevaliers blancs » auraient fait l’affaire, ce n’est pas contre lui en particulier mais sur cette mouvance bien pensante que je m’interroge.

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires