# Jeu Culte

Street Fighter Ex+α (1997 – PlayStation)

Ahahah oui ce street est culte pour moi, selon certains, un des pires jeux vidéo de combat, et assurément une grosse daube, à mettre à coté de street fighter 2 the movie. Pour moi, le premier Street en 3D que j’ai joué, le premier qui m’a appris à « jouer » à street et à ne pas juste envoyer des coups comme on peut, toute une époque !

SF2EX+α

street-fighter-ex-plus-alpha-screenshot-003.png

Ouaip ça c’est du nom qui poutre à la Capcom, je les aime vraiment pour ça ! Cette version de 1997 est sortie quelques mois après la version plus et un an après la version EX , l’année d’après EX 2 sortait. Compris ? en gros il a fallu attendre après Street Fighter EX (1996) puis Street Fighter EX + (1997) pour enfin voir la « vraie version » Street Fighter EX + α! Habituel chez Capcom encore une fois, mais cette fois, ce street n’a pas eu l’éloge qu’on a connu pour street fighter 4 pour le grand public ou street fighter 3 (pour les « pros »), non cette version ex est un peu le vilain petit canard . Pour commencé, ce jeu n’est qu’édité par Capcom et non développé par eux, le BB extreme ( ex ) vient Arika .

WTF?

Alors commençons par le délire du jeu, SF2EX est le premier jeu en 3D avec Street ( 12 ans avant SF4), la version +α apporte un lot d’amélioration conséquent ou pas, deux modes de jeu en plus et deux persos en plus ( Expert et Barrel Bonus pour les modes et Dhalsim et Sakura pour les persos). Mais alors pourquoi je dis WTF ? parce que du début à la fin ce jeu est dingue, déjà parlons des personnages.

street-fighter-ex.jpg

Du salary-man super héros déguisé en squelette pour sauver le monde sisi ( Skullomania ), au blackops qui se bat avec une corde à piano, e en passant par un monstre japonais ancien ( Garuda) et en y ajoutant Ryu et Ken. Bon bah euh voilà quoi, on retrouve Bison aussi et quelques autres têtes connu, l’histoire tourne autour de Hokuto et Kairi, une sombre histoire de vengeance japonaise. Le chara-design varie entre les personnages classiques de street et les personnages un peu plus typés, Pullum Purna par exemple ( l’indienne) était assez bien stylisé , en somme je pense que les « EX » aurait pû donner un jeu à part tellement les personnages sont barrés, la licence street n’aurait pas dû être choisie !

streetfighterexplusalphascreenshot004.png

Mais il n’y a pas que les persos qui sont barrés , les attaques le sont carrément, surtout les « ultra », dans ce EX, on pouvait enchaîner les « ultras » ! Si la barre était au max, 3 morceaux, on pouvait enchainer les 3 avec un timing presque imparable, mon dieu que j’ai aimé Bison dans ce jeu mais mon préféré était Kairi avec qui on pouvait placer un combo météore de la mort dès le début, oui dans ce jeu quand tu places un ultra, y’a un météore qui tombe, deux y’en deux, et trois c’est l’apocalypse ! Très vite, on arrête de jouer en finesse et on essaie seulement de placer ces combos, bon ok, on peut PAS jouer en finesse, la caméra était à la ramasse, les mouvements lents et approximatives, il fallait bourriner mais putain que j’ai aimé ce jeu moi ! Vite , une PS1 et ce jeu !!!

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Jeu Culte] Street Fighter Ex+α (1997 – PlayStation)”

  1. elchikito dit :

    Dommage qu’il y ai pas blanka sinon je t’aurai battu :he: :he:

  2. Trywan dit :

    J’avais passé pas mal de temps sur le premier EX que j’avais bien aimé malgré cette jouabilité un peu bizarroïde. Je me souviens qu’il y’avait un coup quasi imparable qui était la balayette, qui fonctionnait contre à peu près tous les personnages. Le jeu était également d’une lenteur assez affligeante. Petit détail: le personnage du lutteur indien Darun Mister ressemble étrangement à celui d’Hakan dans… Street Fighter IV: coïncidence pure?

à lire aussi

Articles similaires

# Jeux
The equador