Preview Batman Arkham Knight

La vie de héros n’est pas facile. Cacher son identité, mentir à ses proches. Cela en vaut-il vraiment la peine ? Qu’est-ce qui pousse un homme à mener une existence secrète, poussé par un unique désir ? Le mieux reste encore de poser la question à Guy Perkins, Game Marketing Manager et à Gaz Deaves, Social Marketing Manager chez RockSteady. Assez fier du travail accompli sur les deux premiers Batman Arkham (Asylum / City), le studio revient afin de conclure sa propre trilogie sur le Chevalier Noir avec son nouveau titre : Batman Arkham Knight.

 BAK_Key_Art_FINAL!

Plongés dans l’obscurité de la salle de projection, entourés par des centaines de chauves-souris et face à une presse assez réservée, les deux p’tits gars de Rocksteady ont présenté ce qui s’annonce d’ores et déjà être un jeu majeur de la next-gen : Batman Arkham Knight. Au cours de la démo soutenue par un two-men show assez drôle, les deux compères sont parvenus à nous faire découvrir les principales features conçues pour apporter du sang neuf à la licence. La cinématique d’intro annonce la couleur très vite à propos de la qualité graphique du titre porté par la puissance de la PS4/XOne. La ville de Gotham s’étend à perte de vue et fourmille de détails que ce soit dans son architecture globale ou bien dans les rues. Ni une ni deux, Batman s’élance dans le vide et plane silencieusement entre les buildings d’une ville dont le taux de criminalité s’amenuise 1 an après la disparition du Joker. Heureusement que l’Épouvantail est là pour semer le trouble en menaçant Gotham avec une arme chimique. Batman va encore passer une longue nuit.

BAK_Sshot056_announce

Rocksteady met un point d’honneur à ne jamais briser l’immersion du joueur au cours de son expérience de jeu. Il est vraiment impressionnant de constater que les développeurs parviennent à lancer une cinématique en temps réel par rapport aux actions du joueur sans aucun fondu au noir ou temps de chargement. Si bien qu’il peut par exemple aller retrouver Gordon en haut d’un immeuble pour glaner plusieurs objectifs simultanément pour ensuite repartir silencieusement à la poursuite de criminels (en vrai, les temps de chargement sont très certainement cachés au cours de ces cinématiques, mais chut, ne cassons pas la magie ;) ).

BAK_Sshot019

Il doit être difficile pour les développeurs d’innover à foison pour chaque nouvel opus de la licence. Néanmoins, on ne peut que leur accorder avoir frappé bien fort cette fois-ci en introduisant la Batmobile. THE. MOTHER. FUCKING. BATMOBILE. Véritable char d’assaut léger qui rappelle celle des films de Nolan mais dont le design provient directement des cerveaux des créatifs de la lead-team, cette Batmobile est pratiquement indestructible (mis à part à quelques moments de l’histoire) et permet de traverser la ville en dévastant tout sur son passage. D’ailleurs, un système de Post-Combustion permet d’accélerer pour taper des gap de fou par-dessus certains éléments de décor. Impressive ! Niveau conduite, ça semble être très arcade avec une réactivité un peu trop simple. Un virage en épingle sur route mouillée à plus de 100 Km/h n’affecte nullement la tenue de route par exemple. Mais bon. On pardonne. C’est la Batmobile ! Qui n’a pas rêvé de la conduire au milieu des ruelles glauques de Gotham depuis Batman Returns sur SNES ?

BAK_Sshot057

Batman n’en perd pas pour autant avec les aspects infiltration/enquête hérités de ses aînés avec l’apparition d’un nouveau mode d’élimination : le « Fear Takedown ». Cette fonctionnalité permet d’éliminer efficacement et silencieusement plusieurs ennemis lourdement armés (les plus dangereux du jeu) grâce à une sorte de Bullet Time. Jouissif !

Batman_v

Rocksteady a d’ailleurs réussi à mixer anciennes et nouvelles features afin de proposer l’expérience de jeu la plus complète en conservant ce qui fait l’ADN de la licence. C’est comme ça que le Riddler (l’Homme-Mystère) propose de nouveaux challenges à Batman dont certains sont à relever au volant de la Batmobile. De quoi occuper un peu le joueur une fois Gotham sauvée des griffes de l’Épouvantail, de Double-Face, de Harley Quinn et du Pingouin. Heureusement que Bruce pourra compter sur l’aide d’Oracle, alias Barbara Gordon, la fille du commissaire. Je ne vous refais pas le background du personnage, mais il n’est pas impossible que RockSteady nous prévoie un DLC narrant le passé de Barbara alors qu’elle était encore Batgirl avant de perdre l’usage de ses jambes et de devenir Oracle.

ArkhamKnight_renderUne chose est sûre avec les univers de comics, c’est que tout est toujours possible. Les personnages varient selon les versions et le principe même de multivers permet aux scénaristes de réaliser pas mal de cabrioles. Mais la plus belle cabriole de ce nouveau Batman est certainement l’influence qu’aura un jeu vidéo dans l’univers d’un comics. En effet, les scénaristes d’Arkham Knight ont collaboré étroitement avec ceux de DC Comics pour imaginer et concevoir un nouvel ennemi de Batman et qui serait donc un personnage original exclusif à Batman Arkham Knight. Et il faut avouer qu’il a vraiment de la gueule et s’insère parfaitement dans la DA générale de la trilogie. Après quelques recherches, tout me pousse à croire qu’il pourrait s’agir de Hush/Silence, remanié à la sauce Rocksteady. D’autant que l’on peut croiser le personnage de Thomas Elliot au cours d’une quête secondaire d’Arkham City avant qu’il ne prenne la poudre d’escampette. Pour le coup, Rocksteady gère parfaitement le côté teasing puisque la présentation d’Arkham Knight s’achève sur un tête à tête entre Batman et ce nouveau vilain. Plus d’infos sur ce mystérieux personnage d’ici quelques mois ?

BAK_Sshot056

 

Coup de Cœur Le podcast HautBasGaucheDroite.fr

Logo700x341

Vous savez je suis pas très friand des news de l’internet sur le jeu vidéo, bien sûr je lis quelques sites de référence , comme the verge, kotaku , polygon , ou la presse papier comme JV le mag ( oui du copinage mais en bien ( et puis le podcast zqsd est très rigolo aussi)) ). Mais niveau news, je m’arrête souvent à mon flux twitter et à mes mails ( oui ok je triche là). Alors l’univers du podcast jeu vidéo, très peu pour moi, j’en ai écouté quelqu’un et je n’ai jamais vraiment appris quelque chose jusqu’à … ce podcast là.

Tennis Babolat Play Pure Drive : la raquette connectée

Babolat Play Pure Drive

La recette pour faire une Babolat Play Pure Drive est presque simple. Prenez une raquette classique et polyvalente, la Babolat Pure Drive. Planquez 20 grammes d’électronique dans le manche : un module chargé de détecter l’utilisation de la raquette (gyroscope, accéléromètre, et détecteur d’impact piézoélectrique), une batterie (dont on nous promet une autonomie de 6 heures), un module Bluetooth (pour le transfert des données vers le smartphone), et un micro USB (pour la recharge).

La vidéo du dimanche L’effet Leidenfrost

Dimanche c’est relâche et je me lâche.

L’effet Leidenforst, c’est l’effet rigolo des fois, quand on a une bulle d’eau sur sa casserole, la chaleur crée une couche de vapeur au-dessus de l’eau liquide, en simplifiant un peu. Et là des gens rigolos en ont fait des utilisations intéressantes, en poussant le concept loin, très loin !

 

Critique Roman Guide de survie en milieu hostile, de Shane Kuhn

Kuhn-Survie

Un stagiaire c’est un être insignifiant, utile pour faire le café et les photocopies mais dont on ne se rappelle jamais le nom. Mais quand ce stagiaire est aussi un employé de l’organisation Ressources Humaines, c’est un parfait assassin!

Preview EVOLVE, la coop fun !

Evolve

Evolve est un jeu de 4 contre 1, et non ce n’est pas un jeu de cache cache (quoique) le but est très simple vous avez le choix entre soit être un groupe de chasseurs (les quatre) soit un montre (le un). Oui un monstre, un putain de fucking monstre inspiré des plus grands

Critique Resto La Taverne du Brésil et du Cap Vert

DSC_0326

Une envie de manger des plats exotiques aux saveurs ensoleillées le tout dans une ambiance décontractée et avec en plus de la musique live? Pour ça je vous propose d’aller faire un tour à La Taverne pour y découvrir des spécialités du Brésil et du Cap Vert!

Vie de Pras #monsuperpouvoir

praska

Oui c’est une opération de communication d’Orange_France mais moi quand c’est rigolo j’aime bien en parler. Enfin surtout quand c’est rigolo et que ça m’a touché personnellement ! Alors c’est simple, sur twitter , il te suffit de mettre le super pouvoir (avec le #monsuperpouvoir que tu voudrais avoir. ET HOP, avec de la chance, y’a un illustrateur de BD qui te fait une tronche !