Critique comics KnightFall Tome 1

 

Le comics qui a inspiré The Dark Kinght Rises » oui un peu c’est vrai, mais c’est surtout un arc assez intéressant si l’on veut comprendre le BATMAN. Oui parce que moi, à part le dessin animé des années 90 et quelques hors séries, je le connais pas si bien que ça le BATMAN.

L’histoire

 

En planifiant l’évasion de tous les criminels de l’asile d’Arkham, Bane exécute le premier mouvement d’un plan minutieusement pensé.
Son objectif est simple : détruire physiquement et mentalement le Chevalier Noir.
Acculé, exténué, Batman est contraint de faire appel à ses dernières forces pour finalement s’avouer vaincu, pour la toute première fois.

Bane veut la fin du BATMAN, il veut détruire cette image, aussi bien mentalement que physiquement. Il a planifié des actions précises mais avant tout cela, il ouvre les portes de l’asile le plus dangereux du monde ! Du coup, Batman va devoir se battre avec tous ses ennemis en même temps. Et il va prendre un peu cher le batou.

Un comics Old School

 

Plus de vingt ans nous séparent de la première édition de cet arc, KnightFall étant le premier opus d’une trilogie complexe autour du Batman. Enfin je dis trilogie, mais il y a eu beaucoup d’arcs secondaires qui reprennent les évènements de Knightfall. Mais en gros, cet arc est assez important pour la mythologie Batman.

 

 

 

J’y ai découvert une facette plus humaine du Batman, assez proche de celle que Nolan a dans ses films en fait. On met l’accent sur la fatigue de Batman, son envie d’arrêter, on le sent carrémment dépressif. L’histoire enchaîne les combats contre tous ses ennemis pour finir sur un final violent qui vous laisse sans voix.

 

 

On voit aussi ROBIN, enfin l’un des Robin, le second je crois, la relation Batman/Robin est assez intéressante car loin d’être amicale. Ici les tensions sont réelles et l’on ne comprend pas pourquoi le Batman n’accepte pas d’aide alors qu’il est au bout du rouleau. Et puis il y a ce personnage, Azrael, qui deviendra Batman par intérim dès les premières pages, c’est assez intrigant. J’ai hâte de lire la suite, même si je me suis fait bien spoiler. Eh oui, sur une aventure qui date de 20 ans c’est normal !

 

En résumé  -  L'avis de Pras
Note sur 10
9
Un chef d'œuvre, un arc majeur de Batman, dont j'attends la suite avec impatience. TDKR a été bien inspiré, et on y retrouve une partie des inspirations de Nolan, c'est sûr. Essayez de voir le film avant de lire le comics car celui-ci va un peu plus loin, Bane y est plus "fort" .
  • +L'histoire haletante.
  • +La force des combats, ça tape, ça cogne, on sent que le Batman a mal.
  • Le style graphique auquel il faut s'accrocher :(
  • http://www.lemasle-est-partout.fr Laderkan

    Hum je ne trouve pas que le style graphique soit handicapant…C’est plutôt un avantage pour ma part. On revient 20 ans en arrière, c’est normal et c’est loin d’être dégueulasse.

    Hâte de découvrir cet arc, mais du coup je vais attendre de voir Dark Knight Rises alors.

    • Pras

      Disons que c’est pas vraiment que ce soit vieux mais plutôt que j’accroche pas … y’a du retro très sexy !

  • Sechs66

    C’est le 3eme Robin que l’on aperçoit dans cette histoire.
    Le second « Jason Toad » est mort juste avant ces evenements d’où l’etat de déprime de Batman.
    Ce recit est hyper important. Je regrette juste la piètre qualité de cet édition comme tous les ouvrages de cet editeur. Mais bon, ils ont au moins le mérite de nous sortir des inedits en France. J’espere qu’ils continueront dans cette lancée d’ailleurs.

    • Pras

      Ah bah merci ! Je comprends mieux son attitude du coup :)

  • Tim

    Les rééditions de Knightquest et KnightsEnd sont aussi prévues chez Urban Comics?

    • Pras

      Ah ce que j’ai compris oui

  • bidibule

    Je trouve ce pavé énorme (sans mauvais jeu de mot ^^), scénaristiquement parlant c’est tout simplement super bien écris et graphiquement ce n’est pas si moche malgré ces 20 ans.
    La qualité du papier par contre n’est pas extraordinaire et la couverture est très fragile, ça se décolle vite même en y prenant soin et en faisant très attention.

    Il faut lire avant cette histoire : « La revanche de Bane ».