Critique Roman 911 – Shannon Burke

911 est un roman noir des éditions Sonatine qui va vous remuer les tripes! D’un réalisme effrayant, il raconte l’arrivée d’un jeune ambulancier dans une brigade de Harlem dans les années 1990.

Alors prêt pour une grosse claque en pleine face?

L’arrivée d’un bleu en enfer

Burke-Larue-New1-Jaune911 commence par l’arrivée d’Ollie Cross dans une brigade d’ambulanciers de New York dans le quartier d’Harlem. Ollie ne s’était pas destiné a atterrir là. Ce qu’il voulait lui c’était être médecin mais ayant raté son concours d’entrée il arrive à Harlem pour bosser quelques temps au plus proche de la médecine en attendant d’être prêt à repasser son concours.

Mais ce jeune bleu n’était pas prêt à vivre ce qu’il va lui arriver.

A cette époque, Harlem est un monde à l’intérieur de New York en proie aux dealeurs, aux drogués, aux gangs…

Les ambulanciers sont appelés pour des plaies par balles, des suicides, des junkies qui accouchent seules et tentent de couper le cordon ombilical avec une pipe à crack, de personne à l’arrière du crâne explosé… Dès son premier jour Ollie, est directement confronté à l’horreur pure.

Et en plus, les rares fois où le cas n’est pas encore désespéré à l’arrivée des ambulanciers, ceux-ci, malgré les soins qu’ils prodiguent, se font agresser par la population locale.

Une spirale infernale

Ce jeune de bonne famille n’a pas les épaules pour le job au départ mais ce qu’il voit et ce qu’il vit vont radicalement le changer. Peu à peu, on suit son évolution, sa lutte pour trouver un juste milieu entre empathie, professionnalisme et inhumanité.

Dans ce roman l’auteur décrit l’horreur mais aussi probablement un peu sa propre expérience puisque Shannon Burke a, tout comme le personnage principal, été ambulancier à New York.

Donc notre héros va changer, s’endurcir, observer comment les autres ambulanciers gèrent, chacun à sa manière, le quotidien. Mais quand la mort devient son quotidien, quelle valeur accorde t-il à la vie? Doit-il sauver un bébé qui vient de naître déjà drogué et qui aura assurément de graves séquelles neurologiques? Doit-il sauver un agresseur sans scrupules qui s’est pris une balle perdue?

Le récit est juste, sans prise de position, les faits sont relatés simplement et c’est déjà énorme puisque certains passages sont d’une violence rare. C’est sûr: c’est un roman noir! L’auteur décrit des hommes, des ambulanciers, ni bons ni mauvais mais souvent un peu perdus face à tout ce chaos et les 200 pages du roman tombent très juste, on ne peut pas rester insensible!

Pour ceux qui n’auraient pas le courage de lire ce petit roman de 200 pages seulement, les droits d’adaptation cinématographique ont déjà été achetés par la Paramount et le film serait mis en scène par Darren Aronofky (Requiem for a Dream, Black Swan).

Vie de Manga Gunnm Last Order T19, la fin ?

Battle Angel

Gunnm prend fin, oui c’est la fin, enfin je crois, du moins c’est ce que j’ai compris. J’ai encore du mal à en parler. Parce que oui ça me fait quelque chose, voilà des années que je suis l’histoire de la fille la plus intéressante de l’univers Manga, une fille qui a même forgé mon idéal féminin. Oui Gally tu me manques déjà. Et puis je parle tout le temps de toi.

Vie de CIné Transformers : L’Âge de l’extinction

Grimlock-Optimus-Prime-In-Transformers-4-Age-of-Extinction-Wallpaper-2560x1440

J’adore les Transformers, les jouets surtout, les films aussi un peu, faut pas se mentir. Et puis monsieur Bay est un réalisateur que j’aime parce qu’il est toujours subtil et toujours très intelligent, vous voyez j’étais vraiment parti avec les bonnes intentions. ET PUIS MERDE IL Y A UN Optimus sur un T-Rex, que demander de plus !